Dimanche 17 décembre 2017 | Dernière mise à jour 16:09

Islam Prédicateur haineux: Nidau et Bienne coopèrent

Les autorités de Bienne, de Nidau et de Berne ont analysé le cas d'Abu Ramadan, prédicateur controversé de la mosquée Ar'Rahman.

La porte d'entrée de la mosquée controversée de Bienne.

La porte d'entrée de la mosquée controversée de Bienne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sous la conduite du conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg, les participants à ce débriefing ont discuté des mesures possibles dans les domaines de l'aide sociale et du droit des étrangers pour détecter suffisamment tôt des cas similaires. Il s'agira aussi à l'avenir de traiter ces cas plus rapidement.

A la fin août, le cas de ce bénéficiaire de l'aide sociale domicilié à Nidau «présentant des liens avec l'islamisme radical» a été mis au jour, a rappelé ce vendredi le canton de Berne.

Son dossier de l'aide sociale a été examiné en «profondeur». Des cas similaires ont également fait l'objet d'un examen.

Accusations contestées

Abu Ramadan a défrayé la chronique ces derniers mois après la parution d'articles dans les quotidiens «Bund» et «Tages-Anzeiger», qui affirment que le prédicateur a tenu des propos haineux. L'intéressé a entre-temps contesté ces accusations. La justice bernoise a elle ouvert une enquête préliminaire contre ce ressortissant libyen.

Ce prédicateur, qui a bénéficié durant des années de l'aide sociale, a récemment perdu sa qualité de réfugié et son droit d'asile. Il est au bénéfice d'un permis d'établissement C. (ats/nxp)

Créé: 13.10.2017, 11h48


Sondage

Noël représente-t-il encore quelque chose de religieux pour vous?





Sondage

Internet doit-il être accessible à tous?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse