Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Canal de Panama Le premier navire test est suisse

Un vraquier de la compagnie genevoise SwissMarine a été mandaté pour effectuer les derniers essais de la nouvelle écluse avant son inauguration ce dimanche.

Propriété de la compagnie genevoise SwissMarine, Le Baroque a été mandaté pour tester le nouveau canal.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’heure est aux derniers réglages. Dimanche sera inaugurée la nouvelle écluse du canal de Panama. Celle-ci a été élargie, sa capacité triplée. Ce qui permettra le passage de navires longs de 366 mètres pouvant transporter jusqu’à 14 000 conteneurs. Si l’honneur de la cérémonie officielle reviendra à un cargo chinois, c’est un bateau appartenant à la compagnie genevoise SwissMarine qui a franchi le nouveau canal en premier. Le Baroque, un vraquier de 255 mètres de long, a été mandaté pour tester la nouvelle écluse d’Agua Clara.

«Les essais se déroulent très, très bien. Nous sommes très contents. Nous frôlons la perfection», a déclaré aux médias Giuseppe Quarta, directeur du consortium en charge des travaux. Lle canal du Panama, qui voit déjà transiter 5% du commerce maritime mondial, espère donc connaître un nouvel essor, 102 ans après son ouverture.

«C’est bénéfique pour le commerce mondial car cela raccourcit les routes des navires», analyse Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole de l’Office suisse de la navigation maritime. Michael Eichmann, de la compagnie zurichoise Enzian Shipping, abonde. «Cela aura un impact important, surtout pour les bateaux les plus imposants», explique-t-il tout en précisant que pour les navires suisses, il n’y aura pas de grands changements. «Il y aura sans doute un peu moins d’attente mais ils sont assez petits pour pouvoir déjà bénéficier des écluses existantes.»

De son côté, SwissMarine préfère rester discrète sur le sujet et ne souhaite pas donner plus de détails sur ses activités. Une réaction qui n’étonne pas Michael Eichmann. «C’est un business très secret où il y a une tradition de la discrétion», sourit-il. (Le Matin)

Créé: 25.06.2016, 13h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.