Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:42

«Mission lunaire» de 1970 Près de Soleure, on se souvient bien d'Apollo 11

En juillet, le monde célébrera les 50 ans des premiers pas sur la Lune. A Gretzenbach (SO), des astronautes en herbe avaient décidé en 1970 de reproduire le vol d'Apollo 11.

L'alunissage de 1969 a ébranlé le monde.

L'alunissage de 1969 a ébranlé le monde. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le monde célébrera en juillet prochain les 50 ans de la mission Apollo 11 et des premiers pas d'un humain sur la Lune. A Gretzenbach (SO), ce sera l'occasion de se remémorer la «mission lunaire» de 1970, mise sur pied par des astronautes en herbe.

L'alunissage de 1969 a ébranlé le monde, a indiqué à Keystone-ATS Klemens Schenker, ancien directeur d'école à Gretzenbach, dans le district d'Olten: «Nous nous devions de faire quelque chose». C'est pourquoi, avec six de ses amis, tous âgés de moins de 20 ans à l'époque, il a décidé en 1970 de reproduire le vol d'Apollo 11.

C'est ainsi qu'est né le «Team Apollo Switzerland America» ou TASA. En 3500 heures de travail, une capsule légèrement plus petite que l'originale a été construite, comprenant une bonne centaine de commutateurs, 70 lampes de contrôle et environ 500 mètres de câbles.

C'est une couturière du village voisin qui s'est chargée des combinaisons spatiales bardées du logo TASA, précise M. Schenker, désormais âgé de 68 ans. Le soutien de la population a été énorme. dit-il.

Un magasin de radio-TV local a fourni une caméra et un téléviseur qui permettaient aux «astronautes» de diffuser chaque soir une émission spéciale sur leur vie de reclus dans leur capsule. Le «lancement» a eu lieu le 26 juillet 1970, le vice-syndic de Gretzenbach s'est chargé de sceller l'engin.

Trois des jeunes y resteront quatorze jours enfermés, soit trois de plus que la durée du vol d'Apollo-11, ce qui représente 338 heures et l'équivalent de 84 orbites autour de la Lune.

Granulé soluble et mayonnaise

Même s'ils mangeaient de la véritable nourriture d'astronaute, soit du granulé soluble ramené des Etats-Unis par un des jeunes, des produits instantanés de fabrication suisse étaient aussi au menu, de même que du salami et des biscottes. Avec de la mayonnaise, c'était mangeable, dit M. Schenker à propos des granulés.

Seules concessions par rapport à l'original, les jeunes disposaient d'eau courante, d'un tourne-disque et d'une circulation d'air frais en provenance de la cave d'une maison voisine. Il faut dire que la température intérieure oscillait entre 26 et 30 degrés.

Les jeunes gens faisaient de la gymnastique un à un au milieu de la capsule vu que c'était le seul endroit des 5 m2 où il était possible de se tenir debout. Ils dormaient côte à côte et devaient se retourner en même temps. Pour leurs besoins naturels, ils disposaient d'une chaise de camping trouée et de sacs-poubelle éliminés via une trappe dans le sol.

L'expérience n'a pas toujours été facile: le livre de bord tenu par le «commandant» Schenker mentionne à un endroit: «Ambiance mauvaise». La chose a pu être résolue en musique grâce aux disques des Beatles, des Rolling Stones et des Doors embarqués dans la capsule, se souvient Klemens Schenker.

Le «retour sur Terre» a eu lieu le 9 août 1970, en présence de 2000 à 3000 curieux et de la fanfare du village. (ats/nxp)

Créé: 10.06.2019, 13h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.