Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:37

Suisse La présidente des paysannes suisses se retire

Christine Bühler qui était en charge de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) se retire pour des questions familiales.

La bernoise occupait le poste depuis huit ans.

La bernoise occupait le poste depuis huit ans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Christine Bühler va quitter la présidence de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF), un poste qu'elle occupe depuis huit ans. Pour la remplacer, le comité de l'organisation a proposé la candidature de la Neuchâteloise Anne Challandes.

Mme Bühler abandonnera sa fonction de présidente lors de la prochaine assemblée des délégués de l'USPF. Dans une interview à la «BauernZeitung», elle dit «croire qu'après huit ans, les temps sont mûrs pour un nouveau visage». «Des questions familiales» entrent aussi en ligne de compte, ajoute cette habitante de Tavannes (BE).

Anne Challandes est pour l'heure la seule candidate à la succession de Christine Bühler. Elle est membre depuis trois ans du comité de l'USPF, dont elle dirige la commission politique agricole. (ats/nxp)

Créé: 09.11.2018, 13h29

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.