Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:39

Vaud Un prestigieux soutien dans la recherche d'Alessia et Livia

Avec la diffusion d'images de synthèse montrant les jumelles de Saint-Sulpice à l'âge de 15 ans, une opération de partage est menée sur la Toile. Et le club de football de l'AS Rome a apporté sa pierre à l'édifice.

Les portraits des deux jumelles disparues ont été actualisés à l'aide d'un procédé de vieillissement. «Il ne s'agit pas d'une science exacte mais d'une interprétation», précise Missing Children Switzerland.

Les portraits des deux jumelles disparues ont été actualisés à l'aide d'un procédé de vieillissement. «Il ne s'agit pas d'une science exacte mais d'une interprétation», précise Missing Children Switzerland. Image: Facebook/MCS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Enlevées par leur père à Saint-Sulpice (VD), Alessia et Livia sont introuvables depuis le 30 janvier 2011. Elles avaient alors six ans. Mais ces dernières semaines, neuf ans après leur disparition, des portraits actualisés montrant les jumelles adolescentes, soit à l'âge de 15 ans, circulent sur les réseaux sociaux.

Mises en ligne par la Fondation Missing Children Switzerland, créée par la mère d'Alessia et Livia et basée à Pully (VD), ces images de synthèse initient une large opération de partage menée par l'organisation. Le but: que les jumelles disparues puissent s'y reconnaître.

«Les experts et psychologues affirment qu'elles gardent encore des souvenirs d'elles petites, indique Lucie Zimmitti, directrice de Missing Children Switzerland. C'est pourquoi nous avons accompagné les portraits de photos de leur maman et de leurs doudous de l'époque.»

Sujet controversé

Pour l'heure, l'opération se déroule parfaitement et nombreux sont ceux qui ont pris part au partage des portraits. «Nous saluons la discipline des internautes, la majorité a appliqué à la règle les consignes de publication, se réjouit Lucie Zimmitti. On a fixé des règles assez strictes en raison de ce sujet controversé (ndlr: ces portraits «vieillis» n'étant pas une science exacte). Mais beaucoup ont joué le jeu.»

Petit bémol: la police cantonale vaudoise n'a pas souhaité prendre part à la diffusion des images, ces dernières n'ayant, selon elle, pas de bases scientifiques. «Mais nous leur transmettons toutes les informations que nous obtenons grâce à cette publication», précise la directrice de Missing Children Switzerland.

Réseau international

La Fondation peut également compter sur un soutien de taille dans son opération, puisque l'AS Rome, grand club de football de la capitale italienne, y prend part. Le club a ainsi publié une série de tweets sur sa page anglophone – suivie par plus de 560 000 utilisateurs – appelant les éventuels détenteurs d'informations à prendre contact avec Missing Children Switzerland.

À l'origine de cette aide aussi étonnante que bienvenue, un partenariat entre l'AS Rome et ICMEC (ndlr: Centre international pour enfants disparus et sexuellement exploités), un réseau dont fait partie Missing Children Switzerland depuis près d'un an. C'est d'ailleurs le pendant américain de cette organisation, NCMEC, qui est à l'origine des portraits diffusés sur la Toile, actualisés à l'aide d'un procédé de vieillissement.

Afin de pouvoir exploiter ces canaux de diffusion et d'étendre la portée de leur opération à l'internationale, Missing Children Switzerland a donc fait appel à cette collaboration.

Pour rappel, Alessia et Livia ont été enlevées par leur père le 30 janvier 2011 à Saint-Sulpice (VD). Ce dernier s'était ôté la vie cinq jours plus tard en Italie. Depuis, on reste sans nouvelle des jumelles. Mais les recherches continuent.

Jonathan Zalts

Créé: 20.02.2020, 14h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.