Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 17:50

Europe Prévoyance: les Suisses sont les plus confiants

Une enquête montre que 65% des Suisses se disent sereins en matière de finance. Pour la retraite, les Suisses plébiscitent la responsabilité individuelle.

En comparaison européenne, les Suisses ne se font pas trop de souçi.

En comparaison européenne, les Suisses ne se font pas trop de souçi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de deux tiers des Suisses se sentent confiants sur le plan financier, indique une enquête dans plusieurs pays européens. Les Français, les Anglais et les Allemands sont les plus stressés dans ce domaine. La prévoyance vieillesse est une source de préoccupations.

Selon cette enquête représentative menée en Suisse, en France, en Allemagne, en Autriche et en Grande-Bretagne, seuls 46% des sondés tous pays confondus sont confiants quant à leur situation financière actuelle, soit une personne sur deux. En Suisse, ils sont 65% à se dire sereins en matière de finance. La confiance est beaucoup plus faible en Autriche (48%), en Allemagne (44%) et en Grande-Bretagne (41%). En France, elle ne dépasse pas 32%.

Seuls 27% des Suisses se sentent stressés sur le plan financier. Les Français (53%), les Anglais (42%) et les Allemands (40%) sont les plus stressés, indique l'enquête, menée par l'institut LINK pour le compte de Swiss Life et publiée mercredi à l’occasion de la Journée mondiale de l’épargne.

Confiance limitée dans l'Etat

Les gens s’inquiètent surtout de ne pas avoir suffisamment d’argent à la retraite (42%). Près d’un tiers des sondés (32%) n'ont qu'une confiance limitée dans le système de prévoyance vieillesse de l’Etat. Les coûts de santé n’arrivent qu’en troisième position des raisons invoquées (30%).

Trois sondés sur quatre considèrent qu’il est de leur propre devoir de veiller à avoir suffisamment de moyens financiers à la retraite. La place accordée à la responsabilité individuelle est prépondérante en Suisse (86%); elle l'est un peu moins en Grande-Bretagne (78%), en France (71%), en Allemagne (70%) et en Autriche (69%). 44% des sondés estiment que cette tâche incombe à l’Etat.

Les représentants de la génération Y - soit les personnes nées entre 1980 et l'an 2000 - sont particulièrement sceptiques: près de trois quarts d’entre eux n’ont aucune idée de leur situation financière à la retraite. Pire, un tiers d’entre eux ne savent pas à qui s’adresser en matière de finance.

Mieux prévoir sa retraite

Interrogés sur leur propre planification en matière de prévoyance, seuls 48% des participants estiment que les mesures qu’ils ont prises jusqu’ici sont suffisantes pour subvenir à leurs besoins financiers à la retraite.

Plus de 80% des personnes interrogées, toutes générations confondues, sont prêtes à adapter leur mode de vie actuel et à prendre davantage de mesures de prévoyance afin de maintenir le niveau de vie souhaité à la retraite.

Les mesures les plus fréquemment citées sont: économiser davantage (52%), partir plus tard à la retraite (40%) et investir au mieux ses économies (36%).

L'enquête a été menée en ligne auprès de 4157 personnes âgées de 18 à 79 ans en Suisse, en France, en Allemagne, en Autriche et en Grande-Bretagne, entre le 5 et le 13 avril 2018. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.