Mercredi 19 septembre 2018 | Dernière mise à jour 18:03

Suisse Des primes maladie plus légères d'ici deux ans

Les familles et les jeunes adultes bénéficieront d'un système de compensation des risques qui sera adapté dès 2019.

Un effort sera fait au niveau des primes maladie pour les jeunes adultes et les familles.

Un effort sera fait au niveau des primes maladie pour les jeunes adultes et les familles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le fardeau financier des jeunes et des familles dans l'assurance maladie devrait être allégé d'ici deux ans. Le Conseil fédéral a fixé mercredi l'entrée en vigueur de cette révision de la loi sur l'assurance maladie.

Le système de compensation des risques sera adapté dès janvier. Les nouveautés s'appliqueront pour la première fois aux primes de 2019. Les cantons ont quant à eux jusqu'à 2021 pour mettre en oeuvre le nouveau système et augmenter les subsides pour les primes des enfants vivant dans un ménage à bas ou moyen revenu.

Le Parlement avait légiféré sur la base d'initiatives parlementaires de Stéphane Rossini (PS/VS) et Ruth Humbel (PDC/AG). L'idée est de soulager les familles, qui ont des charges de plus en plus lourdes, surtout si elles n'ont pas droit à des subventions.

Les primes des jeunes adultes de 19 à 25 ans représentent une lourde charge financière. Bien souvent, les assurés de cette classe d’âge sont encore en formation et dépendent financièrement de leurs parents. Le deuxième volet doit cibler les enfants.

Compensation des risques

Le concept passe par une refonte du système de compensation des risques entre assureurs. A l'heure actuelle, deux tiers des primes des jeunes adultes sont versées par les caisses maladie au titre de la compensation. Les assureurs n’ont par conséquent pas de motivation financière à leur accorder de rabais.

Dès le 1er janvier, les caisses devront moins verser d'argent au pot commun pour les jeunes adultes. L'allégement équivaut à 50% pour les assurés de 19 à 25 ans. Les assureurs pourront utiliser cette marge de manoeuvre (98 francs par mois et par assuré) pour réduire les primes de cette classe d'âge.

Les plus vieux risquent d'en faire les frais. Les caisses maladies devront verser davantage, au titre de la compensation des risques, pour les adultes âgés d'au moins 26 ans (en moyenne 10 francs par mois). Elles pourraient dans la foulée augmenter en conséquence les primes concernées.

Geste des cantons

Ce nouveau système devrait permettre aux cantons d'économiser 75 millions dans les réductions de primes. Cet allégement sera utilisé dans un délai de deux ans pour augmenter le coup de pouce aux familles de 80 millions.

Les modalités de calcul de la compensation des risques ont été précisées dans une ordonnance. Celle-ci a par ailleurs été adaptée pour corriger une erreur de description d'un groupe de coûts pharmaceutiques. Sans ces adaptations, la compensation des risques ne pourrait pas être calculée correctement à partir de 2020.

Enfin, à la demande des assureurs, l'ordonnance indique désormais que l'institution commune met à la disposition des caisses des données supplémentaires sur l'effectif de leurs assurés en relation avec la compensation des risques de l'année précédente. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2018, 12h19

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.