Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 14:22

Votations du 9 février Les principaux objets cantonaux et communaux ce 9 février

De Genève et ses crèches à un village st-gallois et le port du voile en passant par les questions de hooligans à Berne, de nombreux cantons se sont rendus aux urnes. Le point sur les principaux résultats.

Le nouveau texte permet aux communes d'instaurer des restrictions sur les déplacements des fans.

Le nouveau texte permet aux communes d'instaurer des restrictions sur les déplacements des fans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève refuse de brader la qualité d'accueil de ses crèches

Les Genevois ne veulent pas sacrifier la qualité d'accueil des crèches pour pallier la pénurie de places d'accueil. Ils ont refusé dimanche de baisser le taux d'encadrement des institutions de la petite enfance, une mesure que préconisait la droite dans le but de diminuer leurs coûts de fonctionnement.

La réforme combattue par référendum par la gauche et les syndicats a été rejetée par 56,8%. L'ensemble de la droite misait sur cette révision pour augmenter le nombre de places de crèches afin de répondre aux besoins des familles.

Selon le projet, un éducateur diplômé aurait pu encadrer 10 enfants âgés de 2 à 3 ans, contre 8 actuellement. Pour la tranche des plus de 3 ans, le nombre d'enfants par éducateur aurait passé de 10 à 13. La nouvelle loi diminuait également la proportion du personnel diplômé dans les équipes pédagogiques. Autant de mesures qui ont poussé la gauche et les syndicats au référendum.

Les Genevois veulent construire plus et mieux

A Genève, 59,7% des électeurs ont dit «oui» dimanche à une utilisation rationnelle du sol. Destinée à lutter contre la pénurie de logements, la modification de la loi générale sur les zones de développement préconise des indices de densité minimaux, tout en autorisant des exceptions.

Déposé par le PLR et adopté en mai par le Grand Conseil, le texte a pour objectif de construire des logements de manière plus dense au centre-ville, dans la couronne urbaine et dans les villages, tout en aménageant des surfaces pour les espaces publics. La loi ne concerne que les futurs quartiers. Elle doit permettre de préserver la zone agricole, les villages, la nature et le patrimoine.

Naxoo ne passera pas en mains privées à Genève

Les citoyens de la Ville de Genève ne veulent pas d'une privatisation de leur téléréseau. Par 53% voix, ils ont refusé dimanche de vendre 022 Télégenève SA-Naxoo à UPC Cablecom pour 57,5 millions de francs comme le voulaient leurs autorités. Un référendum avait été lancé. Ensemble à Gauche et les syndicats estimaient que le téléréseau genevois, créé grâce à l'argent de la collectivité, devait rester en mains publiques. Outre une hausse du prix des prestations, les référendaires craignaient que la privatisation n'entraîne des licenciements, même si une clause exceptionnelle a été négociée avec UPC Cablecom pour préserver les 90 emplois actuels.

Chavannes-près-Renens (VD) dit oui à sa tour

Chavannes-près-Renens (VD) aura sa tour de 117 mètres, une des plus hautes de Suisse. Les habitants ont accepté dimanche à 61% des voix un plan de quartier pour la création de 700 logements et un millier d'emplois. Un signal positif à deux mois du vote de Lausanne sur Taoua. Après le non de Bussigny en 2012, également dans l'ouest lausannois, un projet de tour a réussi à surmonter l'écueil du verdict des urnes, ce qui constitue une petite surprise.

Les Fribourgeois disent oui à deux grosses constructions

Les Fribourgeois ont donné clairement dimanche leur feu vert à deux gros projets de construction. Un crédit de 44,6 millions de francs est destiné à un nouveau bâtiment pour deux hautes écoles. L'autre se monte à 42,6 millions et fournira un nouvel édifice à la police cantonale. Ces deux objets, soumis à la population du canton en plein démarrage d'une cure d'austérité, ont toutefois passé la rampe très facilement: le premier par 72,28% des votes, le second par 61,07%. Le Grand Conseil les avait avalisés l'automne dernier à l'unanimité ou quasi-unanimité.

Le nouveau bâtiment pour la Haute Ecole de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social rejoindra le site des Arsenaux. La construction vise à répondre à l'évolution du nombre d'étudiants et à créer des synergies. Le deuxième projet est le fruit d'une réflexion de plus de dix ans pour faire face à la hausse des effectifs et en finir avec la dispersion sur plusieurs sites. Il regroupe les commandements de la police cantonale et de la gendarmerie, ainsi que les services centraux (logistique, informatique, matériel).

Vers un durcissement de la lutte contre les hooligans à Berne

Le canton de Berne adhère à son tour au concordat intercantonal renforcé contre les hooligans. Les citoyens ont accepté dimanche, à plus de trois contre un, ce texte qui durcit les mesures préventives contre les débordements lors de matchs de football et de hockey sur glace dans l'élite. A l'issue d'une campagne animée, les Bernois ont suivi la recommandation du gouvernement et du Grand Conseil.

Le nouveau dispositif comprend l'obligation de déposer auprès des communes une demande d'autorisation avant les matchs de football et de hockey dans l'élite. Il permet aussi aux communes d'instaurer des restrictions sur les déplacements des fans, des contrôles d'identité et des fouilles, d'interdire certaines zones aux perturbateurs durant une période allant jusqu'à trois ans et de restreindre la vente d'alcool dans et près des stades.

Bâle-Ville est le premier canton à introduire des quotas féminins

Bâle-Ville est le premier canton à introduire des quotas féminins d'au moins 30% dans les conseils d'administration des entreprises dont il est majoritaire. Les citoyens ont en effet accepté dimanche à une nette majorité de 57,34% un projet de loi du parlement qui était combattu par référendum lancé par les sections jeunes du PDC, des libéraux et de l'UDC.

La nouvelle loi concerne directement la Banque cantonale (BKB), les hôpitaux publics et les services industriels (IWB). Dans ces entreprises, où l'Etat est majoritaire, les conseils d'administration devront désormais être composés d'au moins 30% de femmes. Dans les sociétés où l'Etat n'est pas majoritaire, le canton doit respecter les quotas pour ses représentants. Il doit aussi inciter les conseils d'administration à introduire des quotas pour les membres qui ne sont pas désignés par l'Etat. Oui à l'encouragement à l'accès à la propriété

Les citoyens de Bâle-Campagne ont très nettement accepté dimanche, à près de trois contre un, une initiative visant à encourager l'accès à la propriété. Elle avait été lancée après l'échec des initiatives fédérales sur l'épargne-logement en 2012.

L'initiative prévoit que l'Etat soutiendra ceux qui veulent accéder à la propriété en réduisant ou supprimant l'impôt sur les montants économisés pour acquérir un bien. Elle prévoit aussi que le canton soutiendra financièrement les investissements dans des mesures de protection de l'environnement et de réduction de la consommation d'énergie dans des biens déjà acquis.

Zones écolos approuvées à Zurich

Les communes zurichoises peuvent désormais désigner des zones qui doivent être alimentées par une part minimale d'énergies renouvelables. Les citoyens du canton ont en effet accepté dimanche à 54,6% une modification de la loi sur l'aménagement du territoire, combattue par référendum.

Le parlement avait approuvé la modification de la loi de justesse. Opposés au projet, l'UDC et le PLR ont déposé le référendum parlementaire, car ils estiment que la révision de la loi porte atteinte aux droits des propriétaires et qu'il s'agit d'un «règlement imposé par la force».

Non à la baisse des impôts exigée par l'UDC à Soleure

Les Soleurois ne paieront pas moins d'impôts. Ils ont très nettement refusé dimanche à plus de 62% une initiative de l'UDC visant à réduire la note de 10% à 15%. Le texte exigeait une diminution des impôts de 15% pour les revenus inférieurs à 75'000 francs et d'au moins 10% pour ceux supérieurs à ce montant. L'UDC avait pour objectif de freiner les départs de bons contribuables et d'en attirer de nouveaux.

Les électeurs soleurois ont suivi les recommandations de leurs autorités. Gouvernement et parlement avaient averti qu'un oui à l'initiative aurait réduit de quelque 75 millions de francs par année les recettes fiscales cantonales, créant une situation insupportable financièrement au moment où le canton est dans les chiffres rouges.

De graves antécédents judiciaires bloqueront l'accès au parlement tessinois

Celui qui traînera à l'avenir des casseroles judiciaires au Tessin ne pourra plus siéger au Grand Conseil ou au Conseil des Etats. Le peuple s'est très clairement prononcé dimanche pour une restriction du droit d'éligibilité déjà valable pour le Conseil d'Etat et les exécutifs de communes. Les Tessinois ont dit oui par 101'070 voix contre 11'829 à ce changement constitutionnel.

L'inéligibilité en cas d'antécédents graves s'appliquait jusqu'ici exclusivement aux mandats exécutifs. Le seuil de tolérance est moindre envers les détenteurs de ces derniers, car ils endossent une responsabilité plus importante, selon le message du gouvernement.

Abolition de la loi sur la censure cinématographique à Uri

Les citoyens du canton d'Uri ont accepté dimanche à une très large majorité d'abroger la loi sur la censure cinématographique. La commission de censure n'existait déjà plus depuis 1996. Le parlement uranais avait été unanime pour recommander de supprimer cette loi. L'âge minimum pour voir un film est actuellement déterminé au niveau national.

Suppression de la taxe immobilière à Lucerne

La taxe immobilière est supprimée dans le canton de Lucerne. Les citoyens ont en effet accepté dimanche à 57% une initiative de la fédération des propriétaires. L'abrogation de la taxe entraîne une baisse des recettes fiscales de 18 millions de francs pour le canton et les communes. L'initiative de la fédération des propriétaires était soutenue par l'UDC et le PLR. Les propriétaires estimaient que la taxe était injuste, car elle les fait passer à la caisse une deuxième fois.

Non à l'abolition de l'impôt ecclésiastique pour les entreprises grisonnes

Les entreprises grisonnes continueront à payer l'impôt ecclésiastique. Les citoyens des Grisons ont en effet très nettement refusé dimanche une initiative des Jeunes PLR qui demandait son abolition. En cas de oui, les rentrées fiscales des Eglises auraient été réduites de 8 millions de francs.

Au-Heerbrugg (SG): la population dit non au voile

Les deux fillettes somaliennes devront enlever leur voile si elles veulent suivre l'école primaire à Au-Heerbrugg, dans le canton de St-Gall. Les habitants de la commune ont accepté le référendum lancé par l'UDC. L'été dernier, deux fillettes de 10 et 12 ans avaient été renvoyées à la maison par le directeur de l'école primaire parce qu'elles portaient le voile islamique. La commission scolaire avait peu après décidé qu'elles pouvaient réintégrer les cours. L'UDC locale ne l'a pas entendu de cette oreille et a lancé un référendum.

(ats/nxp)

Créé: 09.02.2014, 19h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.