Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:25

La Chaux-de-Fonds Le prix du parking ne sera plus le même pour tous

La nouvelle politique de stationnement crée une disparité de prix entre résidents et visiteurs de la commune neuchâteloise dès 2020.

Dans le périmètre

Dans le périmètre "macarons", la priorité sera donnée aux habitants de La Chaux-de-Fonds dès 2020. (Photo prétexte) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds (NE) a dévoilé sa nouvelle politique de stationnement. Les habitants devront se munir d'un macaron gratuit dès 2020 pour se parquer et les externes devront payer.

Dans le périmètre "macarons", la priorité est donnée aux habitants, indique vendredi le Conseil communal dans son rapport. Les macarons seront gratuits pour les Chaux-de-Fonniers, seuls les frais administratifs seront facturés. Ils se montent à 25 francs pour un premier macaron demandé au guichet ou 20 francs sur internet. Le renouvellement coûte 15 francs.

Les mêmes tarifs sont appliqués aux entreprises localisées dans la Métropole horlogère pour les véhicules d'entreprises immatriculés à leur nom. En plus des frais administratifs, les pendulaires devront passer à la caisse: 120 francs pour un mois, 340 francs pour trois mois ou 1100 francs pour douze mois pour obtenir un macaron.

Zones encore libres

Des parkings d'échange où les places seront réservées uniquement aux pendulaires ayant acquis un macaron sont prévus. Au total, 455 places de stationnement seront dévolues aux pendulaires dans les parkings d'échange dès 2020. Les externes pourront aussi acheter un macaron pour la zone requise.

Il n'y aura toutefois pas besoin de macarons pour l'ensemble de la ville de La Chaux-de-Fonds car certaines zones resteront libres. Si, à l'avenir, les pendulaires en font un usage important, le Conseil communal envisage d'étendre le périmètre "macarons", précise-t-il dans son rapport.

Le projet doit encore obtenir l'aval du Conseil général. Le Conseil communal a fait une demande de crédit de 632'000 francs pour le réaliser.

Le 13 février 2011, les citoyens de la Métropole horlogère avaient nettement refusé l'introduction de macarons et de cartes de stationnement payants, vignettes destinées à permettre aux habitants de certaines zones et à certains employés d'entreprises d'y parquer sans limitation de durée. (ats/nxp)

Créé: 25.01.2019, 13h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.