Dimanche 17 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:14

Neuchâtel Procédure bientôt classée dans l'affaire Perreux

Les décisions formelles tomberont dans les quinze jours. Le Ministère public confirme déjà qu'il va classer la procédure pénale concernant le centre de requérants d'asile de Perreux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Ministère public neuchâtelois va classer la procédure pénale contre les huit personnes travaillant au centre pour requérants d'asile de Perreux, qui étaient soupçonnées de relations intimes avec des pensionnaires et d'abus de détresse. Les décisions formelles tomberont dans les quinze jours.

Le procureur Yannis Callandret a confirmé vendredi l'information parue sur le site internet Arcinfo.ch. Il ne peut pas donner de précisions pour l'instant sur le fond.

Décision formelle proche

Pour l'heure, il a envoyé aux parties un avis de prochaine clôture de la procédure. Ces parties ont eu un délai jusqu'au 15 octobre pour faire part de leurs observations à ce sujet.

Le procureur prépare maintenant la clôture de l'affaire. Dans les quinze jours, il fera part des décisions formelles aux parties, et communiquera ensuite celles-ci aux médias.

Rappelons que les seules parties sont les huit personnes concernées: la directrice du centre, deux collaborateurs du Service des migrations, et cinq employés d'une entreprise de sécurité. Il n'y a pas de plainte. Des faits avaient été dénoncés mais personne ne s'était constitué partie plaignante. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2013, 14h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.