Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Covid-19 Les producteurs de fruits et légumes valaisans sont «guéris»

L'inquiétude est largement retombée en Valais. La filière dispose à nouveau de la main-d'œuvre dont la crise du coronavirus les avait, en partie, privés.

Début avril, au début de la récolte des asperges blanches, la filière était amputée de 70% environ de sa main-d'oeuvre.

Début avril, au début de la récolte des asperges blanches, la filière était amputée de 70% environ de sa main-d'oeuvre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La situation s'est beaucoup améliorée. La filière dispose désormais de 80 à 90% de la main-d'oeuvre nécessaire», a indiqué à Keystone-ATS Olivier Borgeat, secrétaire général de l'interprofession des fruits et légumes du Valais (IFELV). L'amélioration a été progressive, avec une vraie détente «depuis début mai». Les ouvriers, venant essentiellement du Portugal et de l'Europe de l'Est et détenant un contrat de travail, ont pu rallier la Suisse par route ou par avion.

«Les gens ont bien joué le jeu»

Olivier Borgeat se réjouit de cette évolution positive. Car tout n'était pas gagné d'avance: début avril, alors que les premières asperges blanches débarquaient sur les étals, la filière était amputée de 70% environ de sa main-d'oeuvre et la Covid-19 l'avait aussi privée de sa clientèle de restaurants.

L'objectif était de compenser la perte en augmentant les ventes dans les magasins et en encourageant les particuliers à se tourner vers les commerces ou la vente directe. «Les gens ont bien joué le jeu. Le bilan est positif», se réjouit Olivier Borgeat.

Saisonnalité et proximité

Le président de l'IFELV espère d'ailleurs que les consommateurs garderont à l'avenir «cette sensibilité pour la saisonnalité et la proximité» des produits. D'autant plus que «les récoltes s'annoncent belles».

En ce qui concerne la clientèle de restaurants, tirer un bilan est encore trop tôt, note Olivier Borgeat. Plusieurs d'entre eux n'ont pas encore ouvert et leur fréquentation reste frileuse. (ats/Le Matin)

Créé: 14.05.2020, 15h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.