Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:52

Zurich Le prof poste des photos de lui nu sur Instagram

Les photos érotiques d'un enseignant d'école primaire à Zurich ont choqué des parents. Mais l'école soutient le prof.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Emoi dans une école primaire zurichoise: une maman a constaté que le professeur de sa fille postait des photos de lui, nu ou presque, sur Instagram. On peut le voir notamment assis, les jambes écartées, avec juste quelques bananes pour cacher son anatomie. Sur une autre image, il pose la main dans son slip. Ses publications, qui répondent aux hashtags #instagay et #beardedhomo, sont suivies par 20'000 «followers», rapporte mardi 20 Minuten.

Pour la maman, ces images sont choquantes et surtout inacceptables. Elle s'est fendue d'un post indigné sur Facebook. Pour elle, il s'agit ni plus ni moins de photos pornos, un avis que partageraient d'autres parents. Elle a donc écrit sa colère à la direction de l'école.

Soutenu par la direction

Selon 20 Minuten, dans sa réponse, l'établissement soutient l'instituteur et se dit satisfait de son travail. La direction souligne qu'elle «ne peut influencer les activités de ses enseignants tant que celles-ci ne vont pas fondamentalement à l'encontre de leur travail». En outre, elle considère son prof comme «créatif et plein d’initiatives».

La maman se dit bien sûr déçue de cette réponse. Elle se serait attendue à ce que l'école demande au moins à l'enseignant de passer son profil Instagram en compte privé afin que les enfants ne puissent pas voir ses photos. Du côté de l'Association des enseignants zurichois, on estime que l'école a réagi correctement, d'autant que le prof n'apparaît pas sur le réseau social en qualité d'enseignant, mais en tant que modèle et photographe.

De son côté, 20 Minuten a tenté en vain de joindre le prof incriminé. Le quotidien a toutefois pu constater qu'entre-temps son profil est devenu privé.

Créé: 22.01.2019, 15h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.