Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 03:15

Fusion de communes Projet d'un grand Neuchâtel

Des groupes de travail planchent sur le rapprochement de quatre communes neuchâteloises en 2017.

Si elles fusionnent, les quatre communes deviendront une seule commune neudhâteloise de 45'000 habitants.

Si elles fusionnent, les quatre communes deviendront une seule commune neudhâteloise de 45'000 habitants. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités de Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin concoctent un projet de fusion. La nouvelle commune prévue pour le 1er janvier 2017 deviendrait la première du canton avec 45'000 habitants.

Cinq groupes de travail planchent sur ce projet intitulé pour l'instant Neuchâtel-Ouest. Le plan définitif devrait être prêt cet automne, pour un vote des conseils généraux avant Noël. La votation populaire pourrait avoir lieu en mai 2016, et les élections des nouvelles autorités à l'automne de la même année.

Dans l'intervalle, les autorités rédigeront une convention de fusion précisant le nom de la nouvelle entité, ses armoiries, son coefficient fiscal et son organisation. Des séances d'information sont prévues dans les quatre communes d'avril à juin prochains. Des rencontres seront aussi organisées avec les sociétés et groupes d'intérêt locaux.

Les autorités ont lancé leur réflexion début 2014. Elles ne mettent pas en consultation un plan fini mais plutôt un projet en devenir, qui sera nourri par le dialogue avec la population, a assuré Pascal Sandoz, conseiller communal de Neuchâtel, mardi devant la presse à Corcelles-Cormondrèche.

11e ville de Suisse

L'objectif de ce mariage est notamment d'accroître l'efficacité des structures et d'optimiser les capacités d'investissement. Et la fusion permettra de mieux faire entendre la voix des quatre communes sur l'échiquier politique, a argumenté Jean-Marc Nydegger, du conseil communal de Corcelles-Cormondrèche.

Mais selon lui, c'est toute la région qui profiterait du rayonnement de cette nouvelle entité, dont la taille ferait la 11e ville de Suisse. Dépassant La Chaux-de-Fonds par sa population, elle se placerait derrière Bienne et devant Thoune.

Valangin, «cerise sur le gâteau»

«Nous formons déjà une seule et même entité urbaine», a souligné Christine Gaillard, de l'exécutif de Neuchâtel. Il s'agit de la développer de la façon la plus cohérente possible, a-t-elle ajouté, qualifiant au passage de «cerise sur le gâteau» Valangin, village du Val-de-Ruz qui se joindrait aux trois localités du littoral.

Et de souligner la qualité des échanges et du «facteur humain» jusqu'ici lors des travaux, au-delà des considérations techniques de la fusion.

Reste que celle-ci se démarque des autres fusions réalisées dans le canton, qui regroupaient des localités de tailles similaires (nouvelles entités de La Tène, de Val-de-Travers, de Val-de-Ruz et de Milvignes). Neuchâtel compte quelque 33'700 habitants, contre environ 5800 pour Peseux, 4700 pour Corcelles-Cormondrèche et 500 pour Valangin.

Rappelons aussi qu'un précédent projet autour de Neuchâtel, incluant huit communes, avait été abandonné en 2013. Hauterive, Saint-Blaise, Enges et La Tène avaient renoncé à se joindre aux quatre autres. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 12h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.