Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 15:58

Galactique QoQa.ch fait un gros coup

Habitué des offres choc, le site romand offre depuis minuit des vols en apesanteur à prix cassé à l'occasion de son 9e anniversaire.

Le fondateur de QoQa.ch, Pascal Meyer, s'est habillé pour la circonstance.

Le fondateur de QoQa.ch, Pascal Meyer, s'est habillé pour la circonstance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Notre but, c’était de faire mieux que l’année passée. On s’est creusé la tête.» Difficile en effet pour le fondateur de QoQa.ch, Pascal Meyer, de trouver mieux que la Rolex bradée à 50% de son prix en boutique de l’an dernier, ou la voiture à moins de 5000 francs d’il y a quelques années. «On s’est dit qu’il fallait aller encore plus haut. Et donc, offrir l’espace. Et on l’a littéralement fait!» Ainsi, depuis minuit pile dans la nuit de mardi à mercredi, le site de ventes basé à Bussigny-près-Lausanne propose des vols paraboliques qui permettent d’expérimenter l’apesanteur. Le tout à moins de 1000 francs (999 fr. pour être précis.) Un prix inégalé sur le marché.

Deuxième semestre 2015

«Nous avons affrété deux Airbus de la compagnie Swiss Space Systems et avons donc 150 places pour des expériences spatiales», explique le Jurassien de 34 ans. Les vols devraient avoir lieu dans le courant du deuxième semestre 2015.

Cinq minutes en apesanteur

Swiss Space Systems (ou S3) est une société suisse, basée à Payerne (VD), qui proposera dès l’an prochain des vols paraboliques au grand public. Appelés «Expérience 0G», ils permettent de reproduire les sensations des astronautes dans l’espace. Les vols durent moins de 2 heures, au cours desquelles 15 paraboles sont effectuées, chacune offrant une expérience d’apesanteur de 20 à 25 secondes. Au total, les passagers vivront environ 5 minutes sans gravité. Les prix pratiqués par S3, qui compte notamment Claude Nicollier dans ses rangs en tant que président du comité d’experts, démarrent à 2000 euros. L’avion, spécialement réaménagé pour l’occasion, effectuera ses premiers vols en 2015 en Suisse avant de se diriger vers le Canada et les Etats-Unis puis l’Asie en 2016. En Suisse, les billets pour cette expérience ont été sold-out en quelques minutes. «Le seul moyen de pouvoir s’envoyer en l’air, c’est de passer par QoQa», annonce fièrement Pascal Meyer. Et le tout à prix cassés. Pour éviter les frustrations, une partie des places sera remise en vente en début d’après-midi.

Offre encore plus folle pour les 10 ans, l'an prochain

Face à la concurrence toujours plus acharnée des sites de ventes privés, le fondateur de QoQa.ch ne manque pas d’imagination pour impressionner et faire parler de lui. Si bien qu’il planche déjà depuis plus de six mois sur l’offre pour les 10 ans. «Je veux rendre accessible un truc complètement inaccessible.» Rendez-vous l'année prochaine, donc. (Le Matin)

Créé: 16.12.2014, 23h37

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.