Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:06

Fédérales Roger Köppel retire sa candidature

Le deuxième tour de l'élection au Conseil des Etats se fera sans l'UDC Roger Köppel, à Zurich.

L'UDC Roger Köppel ne sera pas aux Etats.

L'UDC Roger Köppel ne sera pas aux Etats. Image: Keystone

Les enjeux des fédérales.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Köppel (UDC/ZH) retire sa candidature pour le deuxième tour de l'élection au Conseil des Etats. Ruedi Noser (PLR) et Marionna Schlatter (Verts) s'affronteront en duel le 17 novembre pour le siège zurichois qu'il reste à pourvoir à la Chambre des cantons.

Roger Köppel a fait part de sa décision jeudi au comité de l'UDC Zurich qui soutient ce choix. Celui-ci a été rendu public au terme d'une réunion en soirée et sera soumis aux délégués du parti qui se réuniront tout de même mardi. Ils décideront s'ils veulent apporter leur soutien à Ruedi Noser.

En troisième position

Au premier tour le 20 octobre, le conseiller national UDC a terminé en troisième position (107'528 voix), derrière les sortants socialiste Daniel Jositsch (216'679 voix) et libéral-radical Ruedi Noser (141'700 voix). Marionna Schlatter est arrivée quatrième (95'142 voix) et la Vert'libérale Tiana Angelina Moser cinquième (80'450 voix).

Seul Daniel Jositsch a obtenu la majorité absolue. Il a donc été élu dès le premier tour et il ne reste plus qu'un fauteuil à attribuer. Tiana Angelina Moser s'est retirée elle aussi. Les Vert'libéraux devraient dire le 31 octobre s'ils se rangent derrière un candidat.

Election ouverte au Tessin

L'élection au Conseil des Etats aura rarement été aussi ouverte au Tessin. Au terme du dépôt des candidatures jeudi soir, quatre candidats se présentent, arrivés dans un mouchoir de poche au 1er tour. La verte et le léguiste, distancés, ont jeté l'éponge.

Le 17 novembre prochain, les Tessinois devront choisir entre le sénateur sortant Filippo Lombardi (PDC), qui brigue son sixième mandat consécutif, le libéral-radical Giovanni Merlini, le représentant de la liste conjointe Lega/UDC Marco Chiesa et la socialiste Marina Carobbio Guscetti. Les deux derniers ont déjà assuré leur siège au National dimanche dernier.

Pas de majorité absolue

Au 1er tour, aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue de 52'882 voix. Filippo Lombardi est arrivé en tête avec 34'318 voix. Il est talonné par Marco Chiesa (UDC) et ses 32'576 suffrages, Giovanni Merlini (PLR/30'371) et enfin la présidente sortante du Conseil national Marina Carobbio (30'263).

La députée des Verts Greta Gysin, qui a été brillamment élue au Conseil national, et le léguiste Battista Ghiggia, qui a réalisé un mauvais résultat dimanche ont renoncé rapidement au 2e tour. Les trois autres candidats n'avaient même pas atteint le quorum. (ats/nxp)

Créé: 24.10.2019, 19h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.