Jeudi 16 août 2018 | Dernière mise à jour 13:29

Terroir La raclette, ce plat alémanique...

Un Britannique n’a pas obtenu la nationalité suisse car il n’a pas dit que la raclette est d’origine valaisanne. Mais a-t-il vraiment tort? Raclette Suisse prétend la même chose.

Tout le monde est persuadé que la raclette est d'origine valaisanne. A tort?

Tout le monde est persuadé que la raclette est d'origine valaisanne. A tort? Image: Christian Perret/Swiss Image

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Britannique de 43 ans, Daniel Lewis a défrayé la chronique la semaine dernière. Les autorités de Freienbach (SZ) lui ont refusé le passeport suisse entre autres car il a été infoutu d’identifier l’origine de la raclette. Il a répondu «la Suisse romande» alors que tout le monde sait qu’il s’agit d’une invention valaisanne, révélait Blick. Si quelqu’un devait avoir le moindre doute, il suffit d’entrer «raclette» et «origine» dans Google. Le tout premier site qui apparaît – sponsorisé – est celui de Raclette Suisse. Qui situe son origine en Suisse alémanique…

Guillaume Tell?

Pardon? Quelle est cette hérésie? La raclette «apparaît pour la première fois dans des écrits datant du XIIe siècle, dans le canton d’Unterwald», lit-on. L’Association Raclette Suisse compte une grosse vingtaine de producteurs, surtout alémaniques. Elle pousse le vice jusqu’à imaginer un Guillaume Tell ayant dégusté le plat. Contacté, le directeur Jürg Kriech renvoie à la source de l’«information»: L’Association Patrimoine culinaire suisse.

Sur son site Web, Raclette Suisse explique qu’une raclette «apparaît pour la première fois dans des écrits datant du XIIe siècle, dans le canton d’Unterwald».

Là, on lit: «La tradition consistant à fondre un fromage au feu de bois trouve ses origines en plusieurs lieux des Alpes, et pas seulement en Valais; à titre d’exemple, elle est très anciennement attestée en Suisse centrale», est-il noté. Pour plus de précisions il faut lire une version en allemand sur le fromage à rôtir. D’anciens monastères détiennent «des preuves de la production de fromage à Unterwald aux XIIe et XIIIe siècles. Qui rapportent que du fromage a été fondu sur un feu ouvert.» Des textes qui sont basés sur des travaux d’historiens.

Et en Valais? La première mention écrite de fromage fondu date de 1574. Dès lors, un mythe s’effondre? Pas du tout: la tradition est certainement au moins aussi ancienne en Valais même si elle n’a pas été couchée sur papier.

Grâce à l’Expo 64

Surtout, c’est bien le Valais qui a donné son nom à la raclette. Et qui l’a fait connaître à la Suisse et au monde, surtout suite à l’Exposition nationale de Lausanne de 1964 – plus de 300 000 raclettes servies. Mais cette mention en Suisse centrale ne fait-elle quand même pas un brin désordre? Conseiller national (PDC/VS) et président de l’Interprofession Raclette du Valais AOP, Thomas Egger n’était pas au courant. Après un soupir, il balaie l’information d’un «chacun est libre de raconter des histoires».

«Il y a quinze ans, en attribuant l’AOC puis l’AOP au Raclette du Valais, l’Office fédéral de l’agriculture a, comme ces appellations l’indiquent, reconnu l’origine du produit: le canton du Valais», enchaîne Thomas Egger. Qui, s’il est chatouilleux sur l’origine de la raclette, ne semble pas en vouloir à ceux qui ne la connaissent pas. «Nous avons invité le Britannique Daniel Lewis et son fils à un week-end culinaire en Valais.» Et d’enfoncer son clou: «Ils pourront déguster une raclette du Valais, la seule authentique.» (Le Matin)

Créé: 12.06.2018, 08h28

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne