Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 10:22

Suisse Le rapporteur suisse de l'ONU a rencontré Assange

Le Zurichois Nils Melzer est allé rendre visite au détenu Julian Assange pour évaluer la menace de torture et de mauvais traitements potentiels.

Nils Melzer.

Nils Melzer. Image: Keystone

Galerie photo

Le parcours de Julian Assange en images

Le parcours de Julian Assange en images Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, est réfugié depuis 2012 à l'ambassade d'Equateur à Londres pour échapper à un mandat d'arrêt suédois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rapporteur spécial de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer, a pu rencontrer Julian Assange à deux reprises dans sa prison britannique. Il a pu évaluer jeudi son état de santé «mais ne fait pas d'autre déclaration à ce stade».

Dans une vidéo diffusée en ligne (à visionner ci-dessous), Nils Melzer explique mener une visite de suivi de trois jours, à l'invitation des autorités, après ses préoccupations sur une possible extradition du fondateur de Wikileaks aux Etats-Unis. Le rapporteur spécial redoute que l'Australien puisse être confronté dans ce pays «à de graves violations des droits de l'homme».

Outre Julian Assange, le Zurichois a rencontré plusieurs représentants des autorités, dont celles de la prison. Il doit évaluer la menace de torture et de mauvais traitements contre le détenu.

Julian Assange a été arrêté après avoir été délogé de l'ambassade équatorienne à Londres où il était réfugié depuis 2012, alors qu'il faisait l'objet de poursuites pour viol en Suède, classées depuis. Il a toujours affirmé s'être soustrait à la justice britannique pour ne pas être extradé aux Etats-Unis et d'y encourir la peine capitale, en raison de la publication de documents secrets américains.

Julian Assange est notamment inculpé par la justice américaine d'association de malfaiteurs en vue de commettre un «piratage informatique», passible d'une peine maximale de cinq ans de prison.

En Suisse, plusieurs juristes ont demandé il y a une semaine au Conseil fédéral de lui accorder l'asile. Ils souhaitent un engagement en faveur de la société civile et des droits de l'homme. (ats/nxp)

Créé: 10.05.2019, 10h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.