Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 05:49

Suisse Recherche privée: les femmes sous représentées

La part des femmes dans la recherche et le développement s'élève à 35%, selon les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Image: illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les femmes sont aussi intelligentes que les hommes. Pourtant, cette évidence n'est pas perçue partout: s'il y a 44% de chercheuses dans les universités, elles ne sont que 25% dans la recherche privée.

La part des femmes dans la recherche et le développement a presque doublé au cours des 17 dernières années, passant de 20 à 35%, indiquent les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés jeudi. Dans certains domaines, elles dépassent même les hommes.

Domaines de prédilection

Dans les sciences agricoles et vétérinaires, la part des femmes actives dans la recherche universitaire s'élève à 57%; dans les sciences sociales et les arts, elle est de 52%. En revanche, elles ont encore du retard dans l'ingénierie où elles ne représentent qu'un quart des chercheurs. En sciences naturelles, elles sont 32%.

Comme dans le secteur universitaire, les femmes ont également leurs domaines de prédilection dans la recherche privée: leur part est de près de 50% dans le secteur pharmaceutique et de 36% dans le secteur alimentaire. En revanche, elles sont rares dans les secteurs de la métallurgie, des machines et de la haute technologie. Leur proportion y atteint 6 à 10%.

En comparaison internationale, la Suisse se situe au milieu du classement avec 35% de femmes dans la recherche. L'Islande arrive en tête avec 46%, suivie du Portugal, de l'Espagne et de la Russie. Le Japon et la Corée du Sud sont derrière avec respectivement 16% et 20%. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2019, 17h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.