Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 22:51

Espagne Représentation catalane bientôt fermée à Genève?

Madrid a demandé à la justice de fermer trois représentations catalanes à l'étranger, dont celle de Genève. Il les accuse de nuire à l'Espagne.

Alfred Bosch, responsable des relations extérieures du gouvernement indépendantiste catalan, ici tendant les bras à gauche, se dit serein face à la décision de Madrid.

Alfred Bosch, responsable des relations extérieures du gouvernement indépendantiste catalan, ici tendant les bras à gauche, se dit serein face à la décision de Madrid. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement espagnol a demandé à la justice la fermeture de trois représentations de l'administration régionale indépendantiste catalane à l'étranger, dont une à Genève. Il les accuse de causer du tort à l'Espagne, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Dans sa requête devant un tribunal de Catalogne, où les deux administrations sont déjà en litige sur la légalité de ces «ambassades», le ministère réclame la fermeture des représentations catalanes à Berlin, Londres et Genève.

Leur activité «répond de manière évidente aux objectifs du processus séparatiste de la Catalogne, qui a été déclaré inconstitutionnel par la Cour constitutionnelle», affirme le ministère dans un communiqué publié mardi.

Activité légale pour les Catalans

«Nous sommes très sereins. Etre présents dans le monde n'est pas seulement notre volonté, c'est aussi notre obligation», a déclaré Alfred Bosch, responsable des relations extérieures du gouvernement indépendantiste catalan. Selon lui, l'activité des représentations à l'étranger du gouvernement de Catalogne est «légale et légitime».

Ces représentations ont été créées en vue de l'hypothétique existence dans l'avenir d'un Etat indépendant. Lors de la suspension de l'autonomie de la région en octobre 2017 après la tentative de sécession, l'une des premières mesures du gouvernement espagnol avait été de fermer toutes les «ambassades» catalanes sauf celle de Bruxelles.

De retour au pouvoir quelques mois plus tard, les indépendantistes ont rouvert ces délégations et annoncé qu'ils en établiraient davantage, jusqu'à en compter une quinzaine. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2019, 13h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.