Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 08:16

Canton de Neuchâtel Pas assez de requérants, le centre ferme 4 mois

Le centre pour requérants d'asile des Verrières, dans le canton de Neuchâtel, sera fermé du 1er septembre au 31 décembre.

Le centre des Verrières a pour objectif d'héberger les requérants adultes qui adoptent un comportement de nature à troubler l'ordre public. (Photo d'illustration)

Le centre des Verrières a pour objectif d'héberger les requérants adultes qui adoptent un comportement de nature à troubler l'ordre public. (Photo d'illustration) Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération va fermer temporairement le centre spécifique pour requérants d'asile des Verrières dans le canton de Neuchâtel. Le site n'est pas suffisamment occupé depuis son ouverture en décembre 2018.

Prévu pour héberger les requérants d'asile au comportement problématique, le centre fédéral des Verrières n'a accueilli que 33 personnes jusqu'à fin juillet, a indiqué mercredi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

Ce faible taux d'occupation s'explique par une baisse des arrivées en Suisse. Il entraîne aussi d'importants coûts d'exploitation, raison pour laquelle les activités du centre seront suspendues du 1er septembre au 31 décembre. Le Secrétariat d'Etat a décidé cette mesure sur mandat de la cheffe du Département fédéral de justice Karin Keller-Sutter et en accord avec les autorités communales et cantonales.

Jusqu'à 60 places

Le centre spécifique des Verrières a pour objectif d'héberger les requérants adultes qui adoptent un comportement de nature à troubler l'ordre public ou le bon fonctionnement des centres fédéraux ordinaires. Il devait accueillir jusqu'à 20 requérants d'asile simultanément pendant la première année d'exploitation, puis sa capacité devait être progressivement portée à 60 personnes.

Une décision définitive sur l'exploitation du site des Verrières sera prise d'ici la fin de l'année. La commune Verrières et le canton de Neuchâtel continueront de percevoir les compensations prévues dans le cadre de la convention signée en 2016.

Le SEM est en discussion avec la société chargée de l'encadrement (ORS) et celles chargées de la sécurité (Securitas et Juggers's) pour réaffecter les collaborateurs concernés dans d'autres centres fédéraux et éviter les licenciements. Des solutions sont aussi recherchées pour améliorer les coûts de fonctionnement du centre des Verrières.

Recherche de solutions

Le Secrétariat d'Etat a en outre constitué un groupe de travail impliquant la commune et les cantons pour réfléchir à l'avenir des centres spécifiques. La recherche d'un emplacement pour un deuxième centre de ce genre en Suisse alémanique a quant à elle été différée.

Dans le cadre de la révision de la loi sur l'asile, acceptée par le peuple en 2016, la Confédération et les cantons avaient décidé d'ouvrir deux centres spécifiques pour les requérants d'asile problématiques. Le centre des Verrières a été ouvert dans le cadre d'une phase pilote de trois ans. (ats/nxp)

Créé: 07.08.2019, 16h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.