Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:59

Mobilité Rouler en Uber: pas si bon marché

Les tarifs pratiqués par la multinationale californienne, via son application, semblent de moins en moins attractifs face aux taxis. Et parfois plus chers. Explications.

La tarification dynamique d’Uber rend les taxis classiques concurrentiels.

La tarification dynamique d’Uber rend les taxis classiques concurrentiels. Image: Darrin Vanselow

Un afflux à Lausanne

Il est devenu courant d’avoir affaire à un chauffeur genevois dans la capitale vaudoise, son regard rivé sur le GPS. Cette migration de conducteurs Uber en provenance du bout du lac semble due à l’introduction de la nouvelle loi genevoise sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (LTVTC), qui exige un casier judiciaire vierge. Ainsi qu’un examen professionnel à réussir. Celui-ci comprend notamment un test topographique, sur la connaissance des noms et emplacements des rues. Or ce même test n’est plus pratiqué à Lausanne depuis février dernier, en raison de l’utilisation des GPS…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je souhaitais me rendre de la gare Cornavin à Carouge, le vendredi 16 mars, à 19 h 30. Comme l’application Uber estimait le prix de cette course entre 35 et 40 francs, j’y suis allée en taxi et j’en ai eu que pour 25 fr.!» Comme la Genevoise Magali*, qui s’étonne de cette différence de prix d’environ 50%, plusieurs clients romands ont remarqué que les tarifs désormais mis en vigueur par la société Uber étaient souvent moins attractifs qu’auparavant face aux compagnies classiques de taxis lausannoises et genevoises.

Attention aux heures de pointe

La baisse du nombre de chauffeurs, depuis la fin d’Uber Pop et l’obligation de passer un examen ainsi que d’avoir un permis professionnel, n’est pas étrangère à cela. La tarification dynamique pratiquée par la multinationale californienne se déploie quasi chaque matin aux heures de pointe ainsi qu’en soirée les fins de semaine et parfois toute la nuit les week-ends. Soit quand la demande est élevée. Ceci est corroboré par des conducteurs utilisant la plateforme numérique Uber. Et cela provoque automatiquement un renchérissement allant de deux à trois fois le tarif basique proposé à l’accoutumée.

Mais, durant les heures creuses, les prix demeurent bien plus bas qu’en taxi officiel. «Le Matin» l’a vérifié hier lors d’une course identique à travers Lausanne vers 13 h 30: Uber coûtait 65% de moins. «La tarification dynamique tient compte des déséquilibres du marché, explique le service de presse d’Uber, y compris le nombre limité de conducteurs disponibles aux heures de pointe, afin de garantir à tout moment un service fiable et abordable.»

L’application prendrait ainsi en compte «les conditions réelles de la demande et la disponibilité des chauffeurs, pour pouvoir proposer une course au plus vite». Mais ce système de majoration booste parfois le prix du kilomètre jusqu’à 5 fr. 40! Ainsi que le prix par minute parcourue, de 30 à 90 centimes.

Dès qu’Uber majore de plus de deux fois ses tarifs, un taxi devient avantageux, s’il y en a à disposition. Et cette problématique se produira à Nyon lors des festivals Caribana et Paléo; la tarification dynamique sera élevée en raison du nombre de gens en quête d’un conducteur. Alors que la Ville de Nyon impose le prix par forfait de 16 francs maximum depuis la gare avec un taxi.

Créé: 06.04.2018, 06h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.