Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 16:45

Transport Les Routiers suisses défendent leurs salaires

Les Routiers suisses ne veulent pas d'un assouplissement de l'interdiction du cabotage, afin de maintenir le niveau de salaire local pour toutes les personnes travaillant en Suisse.

Si le cabotage est rendu possible, des entreprises étrangères de transport (autocaristes) pourraient desservir des villes suisses en pratiquant des salaires moindres. (photo d'illustration)

Si le cabotage est rendu possible, des entreprises étrangères de transport (autocaristes) pourraient desservir des villes suisses en pratiquant des salaires moindres. (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas question d'assouplir l'interdiction du cabotage, l'acheminement de marchandises ou de passagers sur de courtes distances pour les Routiers suisses. Qui travaille en Suisse doit aussi pouvoir vivre avec un salaire suisse, estime l'organisation.

Actuellement, le transport de passagers à l'intérieur du pays ne peut être effectué que par des entreprises indigènes. Si cette interdiction de cabotage devait être levée, les transports en Suisse seraient vraisemblablement repris en un ou deux ans par des entreprises européennes, avant tout roumaines et bulgares.

Cela signifierait le chômage pour quelque 30'000 chauffeurs et pour le même nombre de travailleurs dans la logistique et des secteurs apparentés, selon le communiqué des Routiers suisses de dimanche. La conseillère fédérale Doris Leuthard était présente à l'assemblée des délégués de samedi. (ats/nxp)

Créé: 29.04.2018, 14h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.