Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:19

Argovie Rupperswil: accusation et défense veulent faire appel

La défense et le Ministère public ont annoncé aux autorités leur intention de recourir contre le jugement du 16 mars dans l'affaire du quadruple assassinat de Rupperswil.

Durant le procès, la défense a demandé que la peine de prison ne dépasse pas 18 ans et que l'accusé ne soit pas interné.

Durant le procès, la défense a demandé que la peine de prison ne dépasse pas 18 ans et que l'accusé ne soit pas interné. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'affaire du quadruple assassinat de Rupperswil (AG) donnera sans doute lieu à un procès en appel devant la Cour suprême argovienne. La défense et le Ministère public ont annoncé aux autorités leur intention de recourir contre le jugement du 16 mars dernier.

Leur appel ne pourra toutefois être déposé qu'après la publication des considérants écrits du jugement, prévue pour cet été, indiquent mercredi les autorités judiciaires argoviennes. La défense et le Ministère public auront alors 20 jours pour le faire.

Le mois dernier, l'accusé âgé de 34 ans a été reconnu coupable d'assassinats, extorsion de fonds, séquestration, prise d'otages, acte d'ordre sexuel avec enfant, contrainte sexuelle, incendie intentionnel, pornographie, faux dans les titres, actes préparatoires et d'autres délits. Le Tribunal de district de Lenzburg (AG) l'a sanctionné de la prison à perpétuité et d'un internement.

Durant le procès, la défense a demandé que la peine de prison ne dépasse pas 18 ans et que l'accusé ne soit pas interné. La procureure avait, elle, requis l'internement à vie, en plus de la prison à perpétuité. Dans un délai imparti de dix jours, les deux parties ont alors annoncé aux autorités judiciaires leur intention de faire appel. Les parties civiles y ont renoncé.

Le matin du 21 décembre 2015 à Rupperswil, le prévenu a commis l'un des crimes les plus graves de l'histoire en Suisse. Armé d'un couteau de cuisine, il a égorgé une mère de famille de 48 ans, ses deux fils de 19 et 13 ans et la petite amie de l'aîné, âgée de 21 ans, au domicile familial. Il a aussi abusé sexuellement du fils cadet. (ats/nxp)

Créé: 25.04.2018, 12h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.