Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 11:10

Route Schaffhouse: 2 jours en prison pour être tombé de son vélo

Un Allemand a eu la surprise d’être condamné en Suisse pour perte de maîtrise de sa bicyclette.

L'homme avait chuté l'été dernier dans le centre-ville de Schaffhouse.

L'homme avait chuté l'été dernier dans le centre-ville de Schaffhouse. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Allemand Siggi Suhr, 66 ans, n’a blessé personne. Il n’a rien endommagé. Il a pourtant passé deux jours et deux nuits dans une prison schaffhousoise. Son «crime»? Il était tombé de son vélo.

Les faits relatés par le «Südkurier» et repérés par «Blick» se sont déroulés l’été dernier. Habitant de Fribourg-en-Brisgau, Siggi Suhr souhaitait se balader le long du lac de Constance. Il a pris le train pour Schaffhouse puis a enfourché son vélo. Mais dans le centre-ville, il a mal négocié un ralentisseur et a chuté. Une côte cassée. Il s’est retrouvé à l’hôpital.

«Je n’avais pas bu»

Là, témoigne-t-il dans le quotidien allemand, des policiers l’ont interrogé sur les circonstances de l’accident. L’Allemand, est-il précisé, a supposé qu’il s’agit de questions de routine. Il a compris six semaines plus tard que c’était un peu plus que ça. Il a alors reçu un courrier du parquet de Schaffhouse et a découvert qu’il a été condamné pour sa chute. 150 francs d’amende.

Une «prune» qu’il a refusé de régler. «Pourquoi devrais-je payer? Je n’avais pas bu et je n’avais blessé personne», souligne-t-il dans le «Südkurier».

Perte de maîtrise de son vélo

À quel titre a-t-il été condamné? Il a en fait enfreint l’article 31 alinéa 1 de la loi fédérale sur la circulation routière. Il stipule que «Le conducteur devra rester constamment maître de son véhicule de façon à pouvoir se conformer aux devoirs de la prudence.»

Avec cet article appliqué à la lettre, celui qui perd la maîtrise de son vélo peut être condamné si la justice estime qu’il est responsable de sa chute, et ce même s’il n’a mis personne d’autre en danger.

Une petite cellule malodorante

Une logique que l’Allemand n’a pas acceptée. S’estimant injustement sanctionné, Siggi Suhr s’est obstiné à refuser de payer l’amende. Qui a donc fini par être convertie en une peine de prison ferme. Il l’a purgée les 6 et 7 janvier dans une «petite cellule» d’une prison schaffhousoise. «Ça sentait tellement mauvais que je n’arrivais pas à dormir», témoigne-t-il.

Siggi Suhr dit cependant ne pas regretter sa décision et continue à juger sa condamnation absurde. «Cela ne favorise certainement pas le tourisme en Suisse», tranche-t-il.

Des précédents existent

Les cas comparables semblent rares mais ce qui est arrivé à Siggi Suhr n’est pas unique. En septembre 2016, un Neuchâtelois de 58 ans témoignait par exemple dans «Le Matin». Il avait écopé d’une amende de 130 francs pour perte de maîtrise de son vélo: il était tombé sur une piste cyclable.

En janvier de la même année, «La Gruyère» relatait qu’une cycliste de 27 ans avait également été amendée pour avoir chuté sur une rue déserte de Bulle. Elle avait écopé de 100 francs pour «perte de maîtrise du véhicule due à l’inexpérience». Somme à laquelle s’étaient ajoutés 144 francs de frais de gendarmerie et 40 francs pour un émolument et d’autres frais.

Renaud Michiels

Créé: 26.01.2020, 14h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.