Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 07:16

Partenariat Quand la Science prend la montgolfière

Le 42e Festival international de Ballons de Château-d’Oex, soutenu par la Loterie Romande, propose des fééries nocturnes et diurnes et retrace la découverte des rayons cosmiques faite en ballon.

La Night Glow, littéralement, la

La Night Glow, littéralement, la "nuit des lueurs", qui réunira le 31 janvier pyrotechnie, ballons illuminés et parapentes a été rendue possible grâce à l'aide de la Loterie Romande. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’un des rendez-vous les plus féériques de Suisse. Mais le 42e Festival international de Ballons de Château-d’Oex, qui décolle demain et s’achève le 2 février, a voulu aussi rappeler que de tous temps, Science et montgolfières ont fait bon ménage. «Cette année, souligne Alexandre Mottier, collaborateur presse de la manifestation, un hommage sera rendu aux vols historiques de Gockel et Hess: ils ont mesuré pour la première fois en 1909 le rayonnement cosmique dans l’atmosphère. Le vol commémoratif est prévu le 25 janvier avec les appareils de mesure de l’époque.»

Les enfants aussi auront droit à leur part de cosmos. Le mercredi, outre les vols captifs et le grand goûter, ils découvriront des rayons cosmiques se reflétant sur des nuages artificiels. «En collaboration avec des scientifiques suisses du CERN, poursuit le porte-parole, ils s’approcheront des mystères de l’univers en réalisant leur propre chambre à brouillard et verront ce phénomène à l’origine des aurores boréales.» Le festival va accueillir jusqu’à 40'000 visiteurs, prêts à scruter dans le ciel de l’un des plus beau paysage alpin, l’évolution de 60 montgolfières en provenance de 15 pays différents. Parapentes, parachutes, avions et hélicoptères, ainsi qu’un dirigeable sont aussi invités à la fête.

Deux courses à longue distance, la plus grande possible sans arrêt intermédiaire, est prévue lundi et jeudi. Dans ce contexte, Nicolas Tièche et Laurent Sciboz, vainqueurs l’an passé de la mythique Coupe aéronautique Gordon Bennett 2019 vont faire revivre lors d’une conférence leur exploit : ils ont atterri en Roumanie dans le delta du Danube, après avoir quitté Montbéliard.

Une féérie unique en milieu alpin

Reste l’un des must du festival, la Night Glow, le spectacle nocturne du 31 janvier où les montgolfières illuminées prendront des allures de vaisseaux spatiaux. «Une autre façon de commémorer la découverte des rayons cosmiques, il y a 111 ans,» a encore ajouté Alexandre Mottier. La féérie unique en milieu alpin va réunir une vingtaine de ballons, des parapentistes et sera ponctuée par le feu d’artifice annuel le plus impressionnant du Pays-d’Enhaut. «C’est cette «Nuit des lueurs» et le mercredi des enfants qui sont rendus possibles grâce à l’aide indispensable de la Loterie Romande.»

Créé: 24.01.2020, 06h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.