Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:19

Vote Sept éoliennes de 180 mètres terrassées d'un coup

Les citoyens de Court (BE) ont enterré hier soir un projet de parc éolien à 50 millions de francs.

Dans le prolongement de celui de la montagne de Granges (SO), le projet du Montoz-Pré Richard (BE) était porté par Energie Service Bienne.

Dans le prolongement de celui de la montagne de Granges (SO), le projet du Montoz-Pré Richard (BE) était porté par Energie Service Bienne. Image: ESB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vent tourne-il sur la crête jurassienne? Lundi soir, 325 citoyens de Court (BE) réunis en assemblée extraordinaire ont refusé un projet de parc éolien par 222 voix contre 93. «Quelle giffle pour les Biennois!», commente ce matin le président l'association Librevent, Jean-Daniel Tschan, sachant que le projet émanait d'Energie Service Biel/Bienne (ESB).

«Il est peut-être temps de participer à l'effort de guerre, ce projet permet d'aller dans le sens d'une indépendance énergétique de la région», a plaidé en vain le maire Jean-Luc Niederhauser. La protection du paysage l'a emporté: «Ces turbines vont gâcher notre magnifique Montoz pour la bonne conscience des Biennois», a répliqué un citoyen en évoquant une montagne.

D'un seul tenant

Soumis à l'élaboration d'un plan de quartier, le parc Montoz-Pré Richard prévoyait sept éoliennes de 180 mètres, pales de 60 mètres comprises. Pour son promoteur, le site choisi permettait l’édification d’un parc éolien d’un seul tenant en évitant les installations isolées et éparpillées loin les unes des autres.

Pour BirdLife Suisse, Helvetia Nostra et la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage, le vote d'hier est une victoire. Les organisations de protection de la nature et du paysage jugeaient le projet de parc éolien de Montoz-Pré Richard néfastes pour diverses espèces d’oiseaux menacés: grand tétras, bécasse des bois, alouette lulu, pipit des arbres, merle à plastron.

Stratégie 2015

Pour le directeur d'ESB Heinz Binggeli, le vote d'hier soir est un revers subi dans le développement de la production d’énergies renouvelables: son projet «aurait été une contribution importante à la mise en œuvre de la stratégie 2050 de la Confédération dans la région».

Energie Service Biel/Bienne «regrette vivement l’occasion manquée». Selon Heinz Binggeli, «ce sont des réserves générales par rapport à l’énergie éolienne ainsi que des arguments de politique locale et en matière de paysage qui ont poussé le corps électoral présent à refuser le projet». Le rejet populaire constitue pour lui «une grande déception». (Le Matin)

Créé: 12.03.2019, 11h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.