Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:05

Bucolique Sept œufs pour un couple de faucons crécerelles

Le couvée immortalisée dans un nichoir aménagé par le biologiste jurassien Paul Monnerat est exceptionnelle.

Une caméra placée au-dessus du nid n'en perd pas une.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas quatre, cinq ni même six œufs, comme le biologiste jurassien Paul Monnerat en a déjà dénombrés dans un nid de faucons crécerelles... mais sept! La couvée immortalisée dans un nichoir aménagé dans son garage à Montignez (JU) est exceptionnelle.

La ponte a débuté il y a un mois, au rythme d'un œuf par jour. Paul Monnerat a vu ses deux pensionnaires s'accoupler sur un cerisier, avant de découvrir le septième œuf. «J'étais très surpris», a-t-il déclaré au «Quotidien Jurassien».

Mouvement détecté

La webcam installée dans le nichoir s'enclenche lorsqu'un mouvement est détecté. Les images ont permis de constater qu'un œuf laissé sur le côté n'est pas toujours couvé par la femelle et parfois le mâle, un comportement caractéristique chez les faucons.

La webcam installée dans le nichoir s'enclenche lorsqu'un mouvement est détecté. (DR)

La température ayant chuté, le biologiste qui enseigne au Lycée cantonal de Porrentruy s'attend à six petits. L'éclosion devrait intervenir au milieu du mois.

Créé: 08.05.2019, 17h23

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.