Vendredi 5 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:33

Randonnée La sieste silencieuse des seigneurs du Valais

Sous le soleil exactement, les mélèzes du Valais entament leur mue hivernale. Le mois d'octobre est le plus magique pour aller se ressourcer parmi ces arbres centenaires qui poussent hors du temps humain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'heure où le Valais s'apprête à élire une constituante, pour modifier sa Constitution vieille de plus de cent ans, les mélèzes centenaires sont là pour lui rappeler la pérennité des choses. C'est sur les pâturages valaisans, en-dessus d'Isérables en particulier, que l'on trouve les plus vieux spécimens d'Europe. Plus de 800 ans et jusqu'à 1000 ans d'âge pour ces vénérables végétaux, qui forgent le respect des générations successives.

Une fois de plus, la météo très clémente de ce mois d'octobre engage le randonneur à visiter ces forêts de mélèzes dorées par l'automne et le soleil. Du miel pour les yeux... Timidement, mais sûrement, les offices de tourisme en font une nouvelle carte de visite entre l'été et l'hiver.

En Suisse, on en trouve dans les Grisons, au Tessin, mais surtout en Valais avec une grande densité dans les vallées de Viège et de Zermatt. A mesure que l'on descend la vallée du Rhône, ils représentent un tiers des forêts du val d'Anniviers ou du val d'Hérens. Ensuite on peut se promener dans de magnifiques alpages de purs mélèzes sur les Mayens de Sion, Nendaz, Isérables, le Col du Lin entre Vollèges, Saxon et à Martigny sur l'arête du Mont-Chemin.

A huit ans, il ne fait que 1,5 mètre

Le mélèze aime la lumière et fuit le brouillard. Ce sont les anciens éleveurs qui ont privilégié sa présence sur les terrains de pâturages en écartant les épicéas. A son ombre, l'herbe est tendre et les aiguilles se décomposent merveilleusement bien.

Cependant, aujourd'hui, la difficulté est de régénérer ces endroits. Il faut protéger les jeunes pousses du bétail ou des cerfs durant plusieurs années. A huit ans, le mélèze n'atteint que 1,5 mètre de haut. Dans une époque, où tout devrait se réaliser rapidement, il demande une patience séculaire. On comprend mieux pourquoi il semble si immobile et imperméable aux soucis des époques qu'il traverse. C'est ce message qu'il transmet dans le silence qui l'entoure.

Créé: 18.10.2018, 08h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.