Jeudi 2 juillet 2020 | Dernière mise à jour 15:19

Canton de Neuchâtel Simonetta Sommaruga en visite dans un EMS

Chaque année pour le 1er mai, Simonetta Sommaruga rend visite à des personnes engagées dans des secteurs où les conditions de travail ne sont pas faciles.

Simonetta Sommaruga a salué les pensionnaires depuis l'extérieur des bâtiments, en raison des mesures sanitaires.

Simonetta Sommaruga a salué les pensionnaires depuis l'extérieur des bâtiments, en raison des mesures sanitaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a rendu visite jeudi à l'EMS des Charmettes à Neuchâtel. La conseillère fédérale s'est dite impressionnée de l'engagement du personnel.

«La crise actuelle a frappé de plein fouet les personnes avec des emplois précaires, les travailleurs les moins bien payés. Pourtant, beaucoup de ces emplois sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre société», a déclaré Simonetta Sommaruga.

Les EMS jouent un rôle central. «Il est essentiel qu'ils aient assez de personnel qualifié et que ce personnel soit rétribué équitablement», a ajouté la conseillère fédérale. Car actuellement, de nombreux soignants de ce domaine cherchent à quitter la profession.

Chaque année pour le 1er mai, Simonetta Sommaruga rend visite à des personnes engagées dans des secteurs où les conditions de travail ne sont pas faciles. L'an dernier, elle était dans une crèche et en 2018 sur un chantier.

Virus en chocolat dévoré

La conseillère fédérale a choisi cette année un établissement médico-social (EMS) à Neuchâtel où elle a échangé pendant près d'une heure avec la direction et le personnel. Elle a salué les pensionnaires depuis l'extérieur des bâtiments, en raison des mesures sanitaires.

«Ma visite, planifiée depuis un certain temps, était prévue le 1er mai mais j'ai dû anticiper ma venue en raison d'une séance demain du Conseil fédéral», a ajouté Simonetta Sommaruga. «J'ai hésité à venir en raison du Covid-19. J'ai renoncé à rencontrer les seniors qui m'ont saluée depuis le balcon et c'était néanmoins magnifique», a expliqué la conseillère fédérale.

En discutant avec le personnel de l'EMS, la présidente de la Confédération s'est déclarée «impressionnée et reconnaissante» du service immense fourni par les employés «qui redoublent d'attention pour maintenir le lien social tout en isolant les pensionnaires pour éviter de les contaminer. Une quadrature du cercle», a expliqué Simonetta Sommaruga.

Le conseiller d'Etat neuchâtelois, Laurent Kurth, qui a accompagné la présidente de la Confédération dans l'EMS, a dévoilé que celle-ci a «dévoré le virus en chocolat», fabriqué par les pâtissiers de l'EMS. Il s'est réjoui de la collaboration de «grande qualité» entre canton et Confédération.

Après sa visite à l'EMS, la conseillère fédérale s'est aussi entretenue avec une délégation du Conseil d'Etat neuchâtelois, avec lequel elle a abordé la situation sanitaire et économique neuchâteloise dans le contexte de la pandémie Covid-19. «La situation est très exigeante pour les cantons qui restent en première ligne», a expliqué la Bernoise.

«Les possibilités d'échanges et les contacts directs et personnels sont donc nécessaires», a ajouté la conseillère fédérale. «En temps normal, le Conseil fédéral n'a pas beaucoup de pouvoirs et c'est voulu. Avec cette situation extraordinaire, c'était nécessaire de travailler d'une autre façon».

Rencontre avec des syndicalistes

«Cela a été très difficile de prendre des décisions très lourdes qui changent la vie de tout le monde, alors que d'habitude la politique est lente. Toutefois, on a la chance de travailler dans un collège et de ne pas être seul pour prendre des décisions», a observé Simonetta Sommaruga.

La présidente de la Confédération a ajouté qu'à défaut de cortège du 1er mai, elle allait rencontrer jeudi en fin d'après-midi des syndicalistes neuchâtelois et discuter avec les partenaires sociaux au niveau fédéral. (ats/nxp)

Créé: 30.04.2020, 17h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.