Vendredi 15 décembre 2017 | Dernière mise à jour 04:27

Internet Le site d'Implenia victime des hackers d'Anonymous

Le site internet du groupe de construction a été la cible d'une attaque informatique durant la nuit. L'entreprise a déposé plainte.

Le nouvel emplacement de l'Eglise de Scientologie à Bâle a visiblement déplu.

Le nouvel emplacement de l'Eglise de Scientologie à Bâle a visiblement déplu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le site internet d'Implenia a été piraté durant la nuit de mercredi à jeudi. De faux messages ont également été diffusés, a expliqué le numéro un de la construction en Suisse dans un communiqué. Le site a retrouvé son aspect normal après quelques heures.

La nature du message laisse supposer que les hackers d'Anonymous se trouvent derrière la cyberattaque, a souligné le Blick.

«Cher Implenia, votre collaboration avec le crime organisé qu'est la Scientologie est évidente et dérangeante. (...). En attendant que le gouvernement suisse s'en occupe, nous agissons - les hommes pour les hommes.» Ces quelques lignes ont fait partie des messages diffusés.

Un cadre mis en cause à Bâle

Implenia est impliquée dans la construction du nouveau site de l'Eglise à Bâle mais le groupe indique clairement qu'il n’entretient pas de relations avec la Scientologie. L'entreprise «condamne l'action criminelle et a déposé une plainte contre inconnu».

Le système d'exploitation du groupe ainsi que le programme de cotation ont été piratés, ont ajouté les inconnus. Ceux-ci s'en prennent nommément à un cadre d'Implenia qui s'est exprimé lors de l'inauguration du nouveau siège à la mi-avril. Le directeur régional y avait salué les «programmes éducatifs» de l'Eglise.

Implenia ignorait tout des propos tenus à cette occasion, a souligné un de ses porte-parole au Blick. Ces déclarations ne reflètent que l'avis personnel du cadre et les convictions religieuses des collaborateurs relèvent de la sphère privée, a-t-il ajouté.

Nombreuses questions

La scientologie compte cinq églises en Suisse à Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich, ainsi que sept missions (Bellinzone, Léman, Lugano, Lucerne, Renens, Zoug et Zurich). Selon les informations fournies par les scientologues à l'occasion du 40e anniversaire de leur présence en Suisse en 2014, l'église y compterait 300 employés et 5000 membres.

La centrale alémanique d'informations et de conseils sur les sectes Infosekta estime que l'Eglise de scientologie ne compte plus que 800 à 900 membres en Suisse. Dans son rapport 2014, Infosekta précise que l'ouverture du nouveau temple à Bâle a suscité de nombreuses questions auprès de ses services.

En juin 2014, l'Eglise de scientologie de Bâle avait annoncé que son nouveau temple accueillera des membres de la région trinationale, c'est-à-dire aussi des Français et des Allemands. En France, l'Eglise de scientologie a été définitivement condamnée en 2013 pour «escroquerie en bande organisée». (nxp)

Créé: 07.05.2015, 15h43


Sondage

A quelle fréquence jouez-vous à l'EuroMillions ou au Swiss Loto?





Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse