Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 04:15

Séismes Six cents sismographes couvrent les Alpes

Le plus vaste réseau sismologique du monde surveille la chaîne montagneuse de 2771 mètres sous l'eau à 3005 mètres d'altitude.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des Pyrénées à la Hongrie, de Francfort à la Corse, de 2771 mètres sous l'eau à 3005 mètres d'altitude: 600 sismographes sont à l'écoute des Alpes. Ils permettent de mieux estimer les risques de tremblements de terre dans les régions alpines.

Le réseau AlpArray devrait permettre de mieux comprendre la genèse des Alpes et la composition des couches terrestres jusqu'à 600 kilomètres de profondeur. Les données recueillies permettront de comparer et de standardiser les catalogues d'événements des pays européens; les estimations de probabilités de séismes pourront également être affinées, indique lundi le Fonds national suisse (FNS).

Le réseau est constitué de sismographes stationnaires déjà existants et de capteurs mobiles placés sous terre ou dans des granges d'alpages. Ainsi, aucun point de la région étudiée ne se trouve à plus de 30 kilomètres d'un capteur.

Ces stations sont extrêmement sensibles: elles peuvent détecter un tremblement de terre léger au Japon et le millier d'événements sismiques qui se produisent en Suisse chaque année, précise le communiqué.

Au fond de la mer

Des sondes ont été placées au fond de la Méditerranée. Elles enregistrent les échos d'ondes sismiques se réfléchissant sur les couches profondes de la Terre et permettent de cartographier le sous-sol alpin. Cela permet d'obtenir des informations sur les structures géologiques proches de la surface.

Le projet est coordonné par les Ecoles polytechniques de Lausanne et de Zurich. Il regroupe 36 institutions de onze pays. Il s'agit du plus vaste réseau sismologique académique au monde. (ats/nxp)

Créé: 30.04.2018, 11h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.