Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 17:36

Boucan Pas de sourdine en vue pour les motos

Berne veut limiter à 75 dB le niveau sonore des nouveaux véhicules. Problème: la nouvelle norme ne concerne pas les motos pourtant le plus souvent plus bruyantes.

Alors que le projet d’ordonnance antibruit ne concerne pour l’heure que les voitures, des militants alémaniques ont déjà fondé un groupe Facebook, visant à lancer une initiative populaire «contre les 75 décibels» si la page atteint plus de 100?000 «fans».

Alors que le projet d’ordonnance antibruit ne concerne pour l’heure que les voitures, des militants alémaniques ont déjà fondé un groupe Facebook, visant à lancer une initiative populaire «contre les 75 décibels» si la page atteint plus de 100?000 «fans». Image: Christian Müller/Fotolia

La question du jour

Trouvez-vous les motos trop bruyantes?

Edito

Et si, pour changer, on mettait une sourdine à l’intolérance?

Mais que se passe-t-il donc à Berne? Les cloches du Zyt-glogge auraient-elles bouffé du Toblerone? L’ours aurait-il trop tendance à jouer au maréchal Grommelle?

Au bord de la crise de nerfs, nos amis de l’OFROU ont décidé de repartir à la bataille. Leur prochaine cible: le bruit des voitures de sport. Soit – allez, soyons généreux – un bon, quoi, 3% du parc automobile?

La solution? Paf, une sourdine!
Pour préserver les tympans des grincheux, castrons donc les Ferrari, Lamborghini, Porsche et BMW «M». Au pays de l’intolérance, les fâcheux sont rois.

Anticipant le souci, les constructeurs avaient pourtant proposé une parade: des systèmes d’échappement modulables, permettant de diminuer les émissions de décibels sauvages en ville.

Nos vaillants édiles n’en ont cure: in-ter-dites aussi, les valves actives! D’ici à 2022, l’auto suisse sera aussi silencieuse qu’une vache sans cloche. Aussi insipide qu’un gruyère d’alpage sans sel.

Et après? Que leur restera-t-il à interdire? Les cris des enfants à la récréation? Les flatulences des écureuils du Dählhölzli? Le tonnerre, les soirs d’orage?

Le dernier bastion? Les motos ne sont pas touchées par la mesure. Par clémence étatique? Que nenni! Juste parce que c’est plus compliqué à mettre en place! Notez que le bruit des motos a du bon: aucun râleur ne risque d’être écrasé par une Harley. A moins d’être sourd comme… un pot!

La raison de cette croisade? «Le bruit du trafic rend malade», crient en chœur l’ATE et l’OFROU. Soit. Et l’intolérance, ça ne vous donne pas des aigreurs, à vous?

Philippe Clément, journaliste
philippe.clement@lematin.ch

(Image: Sabine Papilloud )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’ici à l’été 2016, la Confédération s’est engagée auprès de Bruxelles à adopter dans sa législation une nouvelle norme antibruit. Concrètement, il s’agit d’abaisser à 75 décibels, voire 72, le niveau sonore des nouveaux véhicules à moteur. La mise en circulation de bolides bruyants ne sera ainsi plus permise sur les routes du pays à compter de 2022. Seulement voilà, seules les voitures sont concernées par le projet, a-t-on appris auprès de l’Office fédéral des routes (OFROU). N’aurait-il pas fallu commencer par les motos, elles qui provoquent davantage de nuisances sonores ponctuelles?

«Les motos suivront, la problématique étant la même, révèle Guido Bielmann, porte-parole de l’OFROU. Mais on ne sait pas encore quand et comment.» Les férus de Harley-Davidson et autres motos sportives ont donc plusieurs années de battement pour acquérir une nouvelle grosse cylindrée dernier cri. En attendant, la stratégie de l’OFROU laisse perplexe. «Cela aurait été idéal et plus juste d‘appliquer la norme aux deux-roues en même temps qu’aux voitures, pour éviter toute discrimination entre usagers de la route», réagit Gerhard Tubandt, porte-parole de l’Association Transports et Environnement (ATE), qui rappelle que l’exposition au bruit du trafic routier «rend malade». «Mais à choisir, l’OFROU a au moins commencé par la principale source de nuisances sonores que sont les voitures, avec un parc de plus de quatre millions de véhicules.» Si le TCS est également d’avis qu’il faut «réduire l’émission du bruit à sa source», le club admet qu’une limitation du niveau sonore des motos soit «plus complexe» à mettre en œuvre que pour les voitures, «les pics de bruits étant beaucoup plus élevés».

Dans l’intervalle, les polices du pays continueront à enregistrer des plaintes de citoyens excédés par les bruits de deux-roues. Près d’une dénonciation par mois, rien qu’en ville de Lausanne, pour «comportement bruyant».

Une question de sécurité

«C’est aussi aux conducteurs d’adopter le bon comportement sur la route, sans agressivité», estime pour sa part le conseiller national Dominique de Buman (PDC/FR) et heureux détenteur d’une moto sportive de 999 cm3. «Il ne faudrait pas non plus tendre vers des véhicules qui ne font plus de bruit du tout.» Comme cette Harley-Davidson électrique présentée il y a deux semaines au salon Swiss-Moto de Zurich. «Le bruit nous sauve souvent de situations où l’automobiliste ne nous voit pas», complète le Genevois Antoine Gaillard, pour la communauté Generation2motards. «Aujourd’hui, on veut le réduire… que nous restera-t-il pour être visible?»

«Il y aurait un élément de danger; on ne les entendrait plus venir, conclut le motard De Buman. Et peut-être aussi une perte d’attractivité: un moteur qui n’a plus de sentiment, ça perd un peu de son âme…»

Créé: 07.03.2015, 08h47


Sondage

Une ou un écologiste au Conseil fédéral: êtes-vous pour ou contre?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.