Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:14

Humeur Le sperme, dernier bastion masculin qui ne veut pas tomber

Par une courte majorité en commission, les couples lesbiens ne pourraient pas avoir droit au don de sperme. Une dernière vengeance masculine ?

Si les femmes peuvent se marier, pourquoi n'auraient-elles pas le droit de recourir à un don de sperme pour avoir un enfant ?

Si les femmes peuvent se marier, pourquoi n'auraient-elles pas le droit de recourir à un don de sperme pour avoir un enfant ? Image: istock

Liens

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est par une seule voix, 13 à 12, que la majorité de la Commission des affaires juridiques du Conseil national a refusé, en fin de semaine dernière, le don de sperme aux futurs couples lesbiens dans le cadre la loi sur le mariage civil pour tous. Une majorité qui a rallié des élus (et des élues) de l'UDC, du PDC et du PBD.

Tout un symbole

D'après les échos de couloir, les uns ont refusé par principe, les autres estimant qu'il ne fallait pas charger le projet pour l'exposer à un référendum et mettre en danger l'avancée principale du mariage. Une voix, c'est tout un symbole de la résistance du patriarcat dans une cause qui semble pourtant perdue d'avance. Durant la consultation, le don de sperme pour les couples de femmes a été approuvé par une majorité de participants, 97 sur 154, soit les deux tiers.

Pas touche à la semence

Le blocage contre le don de sperme (tout comme le don d'ovule) revient à infantiliser les femmes, à garder la bride sur la procréation. C'est leur dire: mesdames, on fait déjà beaucoup d'efforts pour autoriser le mariage entre vous (comme pour les hommes d'ailleurs...), mais si en plus vous voulez avoir accès à la semence pour avoir des enfants (sous-entendu sans père), cela va trop loin contre l'ordre naturel des choses.

C'est un don

De toute façon, de nombreux couples de femmes ont déjà aujourd'hui un enfant né d'une insémination artificielle faite à l'étranger et ces familles vivent en Suisse. De toute façon, la production du sperme demeurera une prérogative masculine, qu'aucune loi ne pourra changer... De toute façon, enfin, beaucoup d'hommes sont prêts à donner leur sperme pour combler un couple lesbien, non pas par supériorité masculine, mais par générosité, par don.

Créé: 02.09.2019, 16h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.