Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 15:46

Médias La SSR contrainte à une nouvelle cure d'austérité

La baisse des recettes publicitaires oblige la SSR à faire 50 millions de francs d'économies, quitte à passer par la case licenciement.

La RTS est concernée par les coupes budgétaires à hauteur de 12 millions de francs.

La RTS est concernée par les coupes budgétaires à hauteur de 12 millions de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Touchée par la baisse des recettes publicitaires, la SSR doit prendre de nouvelles mesures d'économies, à hauteur de 50 millions de francs. Des licenciements ne sont pas exclus.

En plus d'un déficit attendu de 20 millions de francs pour l'exercice en cours, la SSR enregistre une baisse des recettes publicitaires de 30 millions de francs. C'est pourquoi la SSR envisage de faire 50 millions d'économies supplémentaires en 2020, a indiqué un porte-parole de la SSR.

Sur ce montant, la RTS est concernée à hauteur de 12 millions de francs, a précisé le directeur de la SSR Gilles Marchand au 19:30. L'offre des programmes sera touchée.

L'entreprise table sur des fluctuations naturelles du personnel. Mais elle n'exclut pas des licenciements ponctuels. "Nous allons tout faire pour éviter des licenciements, mais il est impossible de les exclure complètement, a précisé M.Marchand. Le personnel a été informé lundi.

Ce ne sont pas les premières mesures annoncées par la SSR. En 2018, elle avait déjà lancé un vaste programme d'économies et de réinvestissement d'une valeur totale de 100 millions de francs. Au total, 200 postes équivalents plein temps devaient disparaître.

Début avril 2019, l'entreprise avait remis le couvert. Un nouvel ensemble de mesures devait permettre 10 millions d'économies par an et coûter environ 40 postes, dont une vingtaine par le biais de licenciements et de mises à la retraite anticipée. (ats/nxp)

Créé: 23.09.2019, 21h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.