Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 12:12

Résolution Strasbourg juge discriminatoire la clause de sauvegarde

Le Parlement européen a adopté jeudi une résolution contre la décision suisse de limiter l'arrivée de citoyens de huit pays d'Europe centrale.

Aucune contre-mesure à la décision suisse n'est prévue. Dénoncer des accords «serait encore pire pour nous et les citoyens européens», a répondu le commissaire à l'Environnement Janez Potocnik.

Aucune contre-mesure à la décision suisse n'est prévue. Dénoncer des accords «serait encore pire pour nous et les citoyens européens», a répondu le commissaire à l'Environnement Janez Potocnik. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'activation de la clause de sauvegarde est discriminatoire estime Strasbourg, qui demande à Berne de reconsidérer cette décision.

La résolution a passé facilement la rampe, avec 486 oui contre 30 non et 27 abstention. Le texte, non contraignant, sera toutefois transmis à la commission européenne et aux autorités suisses.

Pendant l'heure des questions qui a précédé l'adoption de la résolution, l'eurodéputée néerlandaise Auke Zijlstra, du parti de la Liberté de Geert Wilders (droite nationaliste), a salué la décision suisse. Les frontières ouvertes apportent des problèmes et la Suisse est un modèle car elle s'en préoccupe et agit en faveur des intérêts de ses citoyens, a-t-il déclaré.

Discrimination

C'est l'une des seules voix à s'être fait entendre en faveur de la décision suisse dans le concert de reproches. Les eurodéputés, tous partis confondus, reprochent avant tout la discrimination, jugée inacceptable, qu'elle établit parmi les États membres de l'UE.

On ne peut pas faire une différence entre les «citoyens européens bienvenus et ceux qui ne sont pas les bienvenus», estime la Néerlandaise Marije Cornelissen (Les Verts).

La Commission européenne n'y songe guère: dénoncer des accords «serait encore pire pour nous et les citoyens européens», a répondu le commissaire à l'Environnement Janez Potocnik. Aucune contre- mesure à la décision suisse n'est prévue. (ats/nxp)

Créé: 24.05.2012, 14h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.