Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 16:39

Comparaison La Suisse a les grillades les plus chères du monde

Le boeuf caracole en tête des viandes les plus onéreuses de la planète. Et le poulet suisse est 222% plus cher que la moyenne internationale.

Savourez saucisses et brochettes diverses: elles sont les plus chères du monde!

Savourez saucisses et brochettes diverses: elles sont les plus chères du monde! Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis quelques jours, c'est reparti pour les grillades en Suisse. Mais ce plaisir gourmand a un prix. Et il est cher. En effet, c'est notre pays qui détient la palme des viandes les plus chères du monde, selon un index international, publié par le spécialiste allemand de la restauration collective Caterwings.

En effet, le traiteur a mené une étude sur le prix de la viande dans 50 pays, en vue d'une expansion sur les marchés étrangers. Verdict: la Suisse est 141,9% plus chère que la moyenne internationale! Elle est en tête devant la Norvège (63,7% plus chère), Hong Kong (61%), Israël (52,2%) et la Suède (47,6%). A l'inverse, c'est en Ukraine que la viande est la meilleur marché (52,3% de moins) et la Malaysie (50,3%).

Le boeuf est la viande la plus chère en Suisse avec une moyenne de 65 francs pour 1 kg de filet. Tous morceaux confondus, elle est supérieure de 149,3% à la moyenne internationale. Mais elle n'est que 2e, puisque la palme du filet de boeuf le plus onéreux revient à Hong Kong (73,80 frs.)

Là où la différence internationale est la plus forte, c'est en ce qui concerne le poulet. La volaille est en effet 222,1% plus chère que la moyenne des 50 pays testés, loin devant la Norvège (94,50%). L'agneau est lui en moyenne 173,5 % plus cher, loin devant son homologue israélien (98,1%. le porc coûte 111,1% et le poisson 49,9%.

Le gril index de Caterwings montre aussi qui sont les plus gros consommateurs de viande. Et ce titre est remporté par les Australiens qui en dégustent en moyenne 111,5 kg par année, contre 74,70 kg en Suisse. A l'inverse, c'est l'Inde qui en consomme le moins (4,4 kg).

C'est aussi en Inde qu'il faut travailler le plus pour s'offrir un 1 kg de poulet (10,5 heures, contre 1,4 heure en Suisse ou 0,3 au Danemark le plus bas), alors qu'un 1 kg de porc demande 39,4 heures d'efforts contre 2 heures en Suisse (0,7 heure au Canada). Concernant le boeuf, si en Suisse il faut travailler en moyenne 3,10 heures pour en acheter un kilo, c'est aux Emirats qu'il faut suer le plus longtemps (22,10 heures), et en Russie (21,80 heures) pour s'en offrir.

Créé: 26.04.2018, 11h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.