Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 17:23

Suisse romande Des radios d'entreprises pourront émettre en DAB

La société DABCOM aménagera et exploitera une plateforme avec une offre diversifiée en programmes commerciaux et alternatifs dans le bassin lémanique.

Le nouveau venu mise sur une nouvelle clientèle financièrement solide.

Le nouveau venu mise sur une nouvelle clientèle financièrement solide. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des programmes visant la promotion d'une entreprise seront disponibles sur le réseau de radio numérique en Suisse romande. Le bassin lémanique sera servi en premier. La Commission de la communication a annoncé mardi avoir octroyé une concession à la société DABCOM.

La Suisse romande compte déjà deux réseaux de radio numériques qui diffusent les programmes de la SSR et des radios régionales plus un troisième réseau qui émet localement. Un appel d'offres a été lancé pour une plateforme supplémentaire, suite à un sondage d'intérêt pour l'exploitation de nouvelles plateformes.

Romandie Médias (RMSA), qui exploite déjà un réseau pour les radios régionales, et DABCOM étaient sur les rangs. La Commission fédérale de la communication (ComCom) a retenu le second. Selon elle, ce candidat a obtenu la meilleure évaluation concernant notamment les critères de la diversité des médias et de la rentabilité.

Programmes commerciaux et alternatifs

DABCOM prévoit d'aménager et d'exploiter une plateforme avec une offre diversifiée en programmes commerciaux et alternatifs. Certains de ces programmes visent la promotion d'une entreprise et de ses produits et services. Ce format journalistique touche déjà un large public dans le domaine de la presse écrite et de la télévision, note la ComCom, qui y voit une occasion de diversifier l'offre.

DABCOM mise sur une nouvelle clientèle financièrement solide qui ne dépend pas des subventions ou des recettes provenant du marché de la publicité, souligne la commission. Selon elle, cela devrait contribuer à la rentabilité de la plateforme, sans mettre en péril le paysage radiophonique existant.

Le nombre de radio d'entreprises sera toutefois limité à six pour préserver la diversité. Pour les douze autres places disponibles, DABCOM devra veiller à maintenir une offre diversifiée, avec des éléments informatifs, culturels et didactiques ainsi que du divertissement. La priorité devra aller aux diffuseurs romands.

La société concessionnaire devra en outre réserver en permanence une place à des programmes de courte durée, comme ceux liés à des manifestations culturelles.

«Siphonner la pub»

Romandie Médias ne l'entend pas de cette oreille et fera recours au Tribunal administratif fédéral (TAF). Selon elle, plusieurs propositions du projet de DABCOM «entraîneraient une rupture dangereuse avec l'apparition de radios d'entreprises et de radios commerciales françaises inutiles dans l'offre radiophonique romande».

Ces deux modèles «ne feront qu'exacerber la concurrence et siphonner les revenus publicitaires en déclin des médias existants, sans apporter aucun élargissement de contenus éditoriaux, de création culturelle et de participation à la formation de l'opinion publique», estime l'association des radios régionales romandes dans un communiqué.

RMSA constate par ailleurs que la ComCom n'a pas imposé un multiplexe supplémentaire en Suisse alémanique. Les radios suisses alémaniques sont protégées des radios allemandes par l'usage du dialecte, ce qui n'est pas le cas des radios romandes par rapport à leurs collègues françaises, argumente-t-elle.

D'ici 2024

Le nouveau réseau numérique doit couvrir toute la Suisse romande jusqu'à la mi-2024. D'abord dans le bassin lémanique d'ici mai 2020, puis un an plus tard dans les régions de Fribourg, Neuchâtel, Yverdon (VD) et Bienne. Le Chablais et le Bas-Valais suivront en 2022, puis ce sera le Jura.

La société DABCOM est en voie de constitution. Elle est soutenue par l'entreprise vaudoise IP worldcom, spécialisée dans la fourniture de solutions internet, et par Digris, qui exploite des réseaux locaux d'émetteurs DAB . Selon la ComCom, ces deux entreprises apportent l'expérience nécessaire pour l'aménagement et l'exploitation d'une plateforme supplémentaire.

La radio numérique est appelée à remplacer complètement l'offre en FM d'ici 2024 en Suisse. Jusqu'à 18 programmes peuvent être diffusés simultanément sur une plateforme numérique. (ats/nxp)

Créé: 14.05.2019, 11h49


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.