Samedi 23 mars 2019 | Dernière mise à jour 12:34

Bienne (BE) Deux kilos de cocaïne ont été saisis

Quatre personnes, dont une femme, ont été interpellées dans une affaire de stupéfiants, à Bienne (BE).

Parmi les quatre personnes interpellées, une a été relâchée. (Photo d'illustration)

Parmi les quatre personnes interpellées, une a été relâchée. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des investigations menées par la police cantonale bernoise ont permis de saisir plus de deux kilos de cocaïne à Bienne. Trois hommes et une femme ont été interpellés. Trois personnes se trouvent en détention provisoire.

Suite à des investigations policières laissant présupposer la présence d'un trafic de stupéfiants à Bienne, la police cantonale bernoise a pu identifier quatre auteurs présumés. Les trois hommes et la femme ont été interpellés lors d'une action ciblée dimanche, à Bienne, selon un communiqué de la police cantonale bernoise.

Plusieurs perquisitions ont permis de saisir plus de deux kilogrammes de cocaïne et plusieurs dizaines de milliers de francs en coupures diverses. Les hommes âgés entre 29 et 38 ans, ainsi que la femme de 43 ans ont été placés en détention provisoire. L'homme de 47 ans a été relâché. (comm/nxp)

Créé: 21.11.2018, 11h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.