Dimanche 5 avril 2020 | Dernière mise à jour 15:55

Fribourg Ils simulent un braquage pour voler la caisse

L'employé d'un hôtel à Gruyères avait prétendu s'être fait dérober la recette de l'établissement lors d'un brigandage au couteau. L'enquête a révélé que le voleur était son complice.

Les auteurs présumés du faux braquage ont avoué les faits aux agents de la police cantonale fribourgeoise. (Photo d'illustration)

Les auteurs présumés du faux braquage ont avoué les faits aux agents de la police cantonale fribourgeoise. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le brigandage survenu le 16 août dernier dans un hôtel à Gruyères (FR) n'en était en fait pas un. Les deux auteurs présumés ont inventé toute l'histoire pour cacher le vol de la recette de l'établissement commis la veille par leurs soins.

Les agents enquêteurs lors de leurs investigations ont déterminé qu'aucun brigandage n'avait eu lieu, a indiqué mercredi la Police cantonale fribourgeoise dans un communiqué. La soi-disant victime, un Suisse, a inventé un mensonge pour cacher le vol de la recette de l'hôtel, commis la veille avec un complice, ressortissant français.

Auditionnés, les auteurs présumés ont avoué les faits reprochés. Au terme des opérations de police, le ressortissant français a été placé en détention provisoire et le ressortissant suisse a été relaxé. Une partie du butin a été retrouvée et séquestrée. Les deux hommes seront dénoncés au Ministère public.

Menacé au couteau

Pour rappel, le 16 août dernier, selon les dires d'un employé, un homme était entré dans un hôtel de Gruyères, armé d'un couteau. Il l'avait menacé et s'était emparé de la recette de l'établissement, d'un montant de plusieurs dizaines de milliers de francs. L'auteur avait ensuite pris la fuite dans une direction inconnue.

A l'époque, l'affaire avait eu un certain retentissement dans la région. Plusieurs patrouilles avaient été dépêchées sur les lieux et un important dispositif mis en place afin de retrouver le malfrat. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.