Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 11:55

Bulle (FR) La panne qui a touché Swisscom est réparée

Samedi, le géant suisse de la téléphonie a annoncé que la panne qui touchait la région de Bulle était terminée.

Depuis mercredi, le sud fribourgeois et des enclaves vaudoises étaient privées d'Internet, de Swisscom TV et de la téléphonie.

Depuis mercredi, le sud fribourgeois et des enclaves vaudoises étaient privées d'Internet, de Swisscom TV et de la téléphonie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La panne qui a affecté les clients de Swisscom dans la région de Bulle (FR) en milieu de semaine a été totalement réparée samedi à 7 heures, a indiqué Swisscom dans un communiqué. Elle avait été causée mercredi par une machine d'une entreprise de construction sur un chantier à Bulle.

Depuis mercredi en milieu de matinée, le sud fribourgeois et des enclaves vaudoises étaient privées d'Internet, de Swisscom TV et de la téléphonie. La police cantonale vaudoise avait annoncé jeudi en soirée que les services avaient pu être entièrement rétablis.

Des spécialistes ont travaillé sans s'arrêter depuis mercredi matin, afin de reconnecter toute la région touchée, a précisé Swisscom. Cette panne est due à des travaux de construction d'une entreprise à Bulle qui a fortement endommagé des câbles de cuivre et fibre optique dans le sol. Plusieurs milliers de personnes ont été affectées par la perturbation. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2020, 16h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.