Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 16:30

Neuchâtel Blanchâtel ferme et licencie 33 personnes

En difficulté depuis 2014, la blanchisserie basée à La Chaux-de-Fonds a fermé ses portes fin février et a licencié ses employés pour fin mars.

L'entreprise a perdu ses plus gros clients en 2014.

L'entreprise a perdu ses plus gros clients en 2014. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La blanchisserie Blanchâtel, basée à La Chaux-de-Fonds (NE) et qui appartient à Elis Suisse, a fermé ses portes fin février et a licencié ses employés pour fin mars. Au total, 33 personnes se retrouvent sans emploi.

«Un plan social est en discussion et on devrait parvenir à un accord d'ici à la fin de la semaine prochaine», a déclaré jeudi Marcelly de Lima, secrétaire syndicale d'Unia, confirmant une information de RTN. L'entreprise, en difficulté depuis plusieurs années, avait ouvert une période de consultation en octobre.

A ce moment-là, Blanchâtel comptait une soixantaine d'employés, dont 44 personnes en contrat à durée indéterminée. Sur ce nombre, deux ont trouvé un nouvel emploi et sept ont été replacés au sein d'autres filiales d'Elis. Au total, 33 personnes se retrouvent sans emploi.

Les ennuis pour Blanchâtel ont commencé en 2014. L'entreprise a perdu ses plus gros clients, à savoir, l'Hôpital neuchâtelois et l'Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées. Elle n'a jamais vraiment pu redresser la barre. (ats/nxp)

Créé: 02.04.2020, 14h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.