Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 14:30

Diplomatie «Genève ne se laisse intimider par aucun pays»

La ville doit rendre mardi après-midi son avis sur l'exigence d'Ankara de retirer une photo qui met en cause Recep Tayyip Erdogan.

Demir Sönmez, un photographe genevois d'origine kurde et arménienne, pose devant la photo qui provoque l'ire d'Ankara.

Demir Sönmez, un photographe genevois d'origine kurde et arménienne, pose devant la photo qui provoque l'ire d'Ankara. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La volonté du gouvernement turc qui veut faire retirer une photo exposée sur la place des Nations à Genève ne plait pas à Guillaume Barazzone.

«La ville de Genève ne se laisse intimider par aucun pays. Il n'est pas question de censure pour nous. La photo reste!», a déclaré le Conseiller administratif de la Ville de Genève au Blick.

Soutien du DFAE

La liberté d'opinion ne doit pas être restreinte. «Et surtout pas sur la Place des Nations, qui est également un symbole pour les droits de l'homme et la liberté d'expression», a ajouté celui qui est également Conseiller national PDC.

Le Conseil de la ville doit rendre officiellement sa décision mardi après-midi, mais il a déjà pu s'assurer du soutien du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «La Suisse a adopté le principe de la liberté d'expression, également pour les artistes», a rappelé le responsable de l'information, Jean-Marc Crevoisier. Mais la décision incombe aux autorités locales, a-t-il également ajouté.

Un souvenir de Taksin

Ankara a demandé par le biais de son consulat que soit retiré un des clichés exposés par Demir Sönmez, un photographe genevois d'origine kurde et arménienne. Il s'agit de celle montrant un adolescent tué en juin 2013 sur la place Taksin. La photo est accompagnée de la légende «Je m'appelle Berkin Elvan, la police m'a tué sur l'ordre du Premier Ministre turc.».

A l'époque, le premier ministre s'appelait Recep Tayyip Erdogan, qui a ensuite repris la présidence. Il avait déclaré que le jeune homme, âgé de 15 ans, était membre d'une organisation terroriste.

(nxp)

Créé: 26.04.2016, 10h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.