Vendredi 24 novembre 2017 | Dernière mise à jour 20:12

Fribourg Immunité de Garnier: commission nommée

Une étape est franchie dans la procédure concernant la demande de levée d'immunité de la conseillère d'Etat fribourgeoise Marie Garnier pour des fuites dans les médias.

Marie Garnier

Marie Garnier Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une étape est franchie dans la procédure concernant la demande de levée d'immunité de la conseillère d'Etat fribourgeoise Marie Garnier pour des fuites dans les médias. Le bureau du Grand Conseil a nommé une commission spéciale qui entendra l'intéressée, rédigera un rapport et donnera son avis au plénum.

La composition de cette commission spéciale a été communiquée mercredi lors de la session du Grand Conseil. Elle compte 11 députés: 3 PDC, 3 PS, 2 PLR, 2 UDC et une Verte. La commission est présidée par Nicolas Bürgisser (PLR). En sont membres Benjamin Gasser (PS), Andréa Wassmer (PS), Pierre Mauron (PS), Hubert Dafflon (PDC), Bertrand Morel (PDC), Susanne Aebischer (PDC), Nicolas Galley (UDC), Nicolas Kolly (UDC), René Kolly (PLR) et Sylvie Bonvin-Sansonnens (Verts).

Violation du secret

L'affaire fait suite à des articles et reportages diffusés à partir du mois de mars dans la presse et à la radio, au sujet de problèmes au sein de la préfecture de la Sarine. Dans ce contexte, quelqu'un a transmis aux médias des informations internes, voire confidentielles. Puis, Marie Garnier (Verts) a transmis aux Freiburger Nachrichten un audit confidentiel non anonymisé. Elle voulait ainsi rétablir les faits au sujet d'une employée injustement attaquée.

En août, le procureur général fribourgeois Fabien Gasser a requis la levée d'immunité de la conseillère d'Etat. Il veut l'interroger avant de déterminer s'il y a lieu ou non de la condamner pour violation du secret de fonction. Le procureur tient à aller vite dans cette procédure, compte tenu du contexte politique sensible, avait-il précisé. Dans l'idéal, il souhaiterait que cette affaire soit liquidée à la fin de cette année, ou du moins qu'elle soit bien avancée d'ici là.

Préfectures en question

Depuis l'éclatement de cette affaire, Marie Garnier a été dessaisie du dossier de la préfecture de la Sarine. C'est le président du Conseil d'Etat Maurice Ropraz qui a pris la main sur l'engagement du personnel et la communication.

Toute cette histoire s'inscrit aussi dans le contexte des difficultés que connaissent plusieurs préfectures fribourgeoises. Elles souffrent notamment d'un manque de personnel pour faire face à la lourdeur de leurs tâches. Le Grand Conseil se penchera d'ailleurs ce jeudi sur une motion pour une révision de la loi sur les préfets. Cette réforme se fait attendre depuis des années. (ats/nxp)

Créé: 13.09.2017, 13h43


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.