Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 00:12

Suisse La police valaisanne retrouve une disparue à 2700 mètres d’altitude

Une randonneuse solitaire n'avait plus donné de nouvelles depuis mercredi soir. Elle a été retrouvée saine et sauve grâce à de gros moyens engagés.

Un Superpuma détecteur de chaleur a été engagé pour retrouver l'infortunée marcheuse.

Un Superpuma détecteur de chaleur a été engagé pour retrouver l'infortunée marcheuse. Image: police cantonale valaisanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de peur que de mal pour une femme de 47 ans qui pratiquait la randonnée en solitaire sur les hauts de Bourg-St-Pierre mercredi, en Valais. Son époux n'arrivant pas à la joindre dans la soirée, il a alerté les secours.

La Police cantonale valaisanne, l’OCVS 144, le Secours régional d’Entremont et Air-Glaciers/Maison FXB du Sauvetage ont alors entrepris de rechercher la marcheuse. Même les Forces aériennes de l’Armée ont été mises à contribution ainsi qu'un hélicoptère Superpuma détecteur de chaleur, écrit la police valaisanne dans un communiqué.

Tous ces efforts ont été couronnés de succès puisque la femme a été repérée vers 5h du matin par l’hélicoptère sous la Pointe de Penne à 2700 mètres d’altitude. Souffrant d’une légère hypothermie et d’une douleur à un pied, elle a été héliportée à l’hôpital de Sion.

Créé: 11.07.2019, 12h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.