Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 00:48

Valais Une énorme lave torrentielle a déferlé sur Chamoson

Un orage a sans doute déclenché une énorme coulée qui a fondu sur la commune. Les images sont impressionnantes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Certains habitants de Chamoson ont dû avoir une sacrée frousse mardi sur le coup de 19h15. En effet, la rivière est sortie de son lit et une énorme lave torrentielle a atteint le village du Grugnay, sur la commune, raconte Le Nouvelliste.

La boue s'est répandue sur deux ponts, coupant un accès secondaire et la route menant aux Mayens de Chamoson. Selon le quotidien valaisan, il n'y a pas de blessé. Il y a en revanche nombre de dégâts matériels dont des façades maculées de boue et et des voitures dont les vitres ont été cassées. Des habitations ont été évacuées, a indiqué de son côté la radio régionale Rhône FM.

Interrogé par Le Nouvelliste, le président de la commune, Claude Crittin, a expliqué que le torrent Saint-André avait débordé à l'abord d'un pont suite à un orage de grêle. «Il suffit que l'orage se produise sur une partie qui fait entonnoir avec le St-André pour que l'on ait droit à une vague torrentielle», explique-t-il. «C'est ainsi que Chamoson s'est formée, et c'est quelque chose qui peut arriver potentiellement».

(nxp)

Créé: 08.08.2018, 07h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.