Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 06:24

Canton de Fribourg Les boîtes resteront ouvertes jusqu'à 6h

Bonne nouvelle pour les fêtards fribourgeois: ils verront leurs discothèques ouvertes jusqu'au petit matin.

Le catalogue de mesures prévoit aussi une ouverture jusqu'à 3h le jeudi (photo d'illustration).

Le catalogue de mesures prévoit aussi une ouverture jusqu'à 3h le jeudi (photo d'illustration). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Fribourg veut étendre les heures d'ouverture des établissements publics pour mieux satisfaire les clients en soirée et la nuit. Une fermeture plus tardive le jeudi, des discothèques ouvertes jusqu'à 6h et des restaurants permanents figurent au menu.

«Fribourg veut rendre plus attractive sa vie nocturne par rapport aux cantons voisins de Vaud, Neuchâtel et Berne», a dit mardi à Fribourg le conseiller d'Etat Maurice Ropraz, directeur de la sécurité et de la justice (DSJ). Les adaptations sont contenues dans l'avant-projet de révision de la loi sur les établissements publics, qui est mis en consultation.

Il est prévu d'ouvrir jusqu'à 6h, au lieu de 4h actuellement, les discothèques (avec patente D), lieux longtemps appelés dancings, ainsi que les cabarets (il est reste un dans le canton). La mesure leur permettra de se démarquer des établissements publics du type bar au bénéfice d'une patente B , qui ferment à 3h le vendredi et le samedi.

Toute une gamme

Ces derniers pourront d'ailleurs profiter d'une ouverture jusqu'à 3h dès le jeudi.

«L'adaptation recouvre l'attrait grandissant du jeudi comme jour de sortie et la dimension estudiantine de la ville de Fribourg, avec ses 12'000 jeunes qui fréquentent l'université ou les hautes écoles», a précisé le magistrat libéral-radical.

Autre nouveauté, la possibilité d'avoir des restaurants permanents sans aucune restriction d'horaire (patente F). Ces établissements, comportant une offre culinaire obligatoire, assureront le pont entre la fermeture des bars et l'heure des premiers transports publics, a relevé Maurice Ropraz, pour ceux qui ne s'intéressent pas aux discothèques.

«Les changements présentent des avantages pour l'ordre et la tranquilité», a encore noté le conseiller d'Etat. «Ils éviteront de voir les noctambules terminer leurs nuits dans la rue, permettant de contenir les nuisances sonores incontrôlées pour le voisinage».

L'opportunité d'avoir des transports publics plus tôt a été écartée.

Emploi et alcool

Les autorités ne craignent pas une forte augmentation de la demande de patentes, notamment pour les patentes F. Ces restaurants doivent assurer aux noctambules de profiter de prestations culinaires, dans des centres-villes à proximité des discothèques.

«Le marché en dernier lieu dira s'il y a un besoin ou non», a déclaré Maurice Ropraz.

Sur le plan de l'emploi, le conseiller d'Etat a rappelé que la Convention collective de travail (CCT) de l'hôtellerie-restauration s'applique en matière d'horaires nocturnes. En ce qui concerne l'abus d'alcool, il a dit compter sur la responsabilité individuelle et la retenue des tenanciers envers les personnes saoules.

La révision trouve son origine dans une motion acceptée partiellement en septembre par le Grand Conseil et déposée par les députés PLR Johanna Gapany et Romain Collaud. Leur texte, qui voulait une libéralisation plus large, s'intitulait «Modification complète de la loi sur les établissements publics: Fribourg aussi by night».

La procédure de consultation court du 7 juin au 30 août. Sondés en amont, la Police cantonale fribourgeoise, le préfet de la Sarine et l'association faîtière du secteur de la restauration GastroFribourg ont déjà donné leur aval. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2019, 12h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.