Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:56

Genève Maudet a désormais répondu à toutes les questions

Le conseiller d'Etat a été auditionné ce vendredi, trois semaines après qu'il eut déjà été entendu sur son voyage controversé à Abu Dhabi en 2015.

Pierre Maudet.

Pierre Maudet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le travail de défense, mais aussi de réhabilitation totale de Monsieur Maudet, pourra désormais se déployer sans réserve», ont affirmé à Keystone-ATS ses avocats, Grégoire Mangeat et Fanny Margairaz, dans une déclaration. Après de premières interrogations il y a trois semaines, le conseiller d'Etat a désormais répondu à l'ensemble des questions du Ministère public.

Lors de cette audition pendant deux heures dans la matinée, son ancien chef de cabinet a également été à nouveau entendu. Fait nouveau, l'ancien président du gouvernement François Longchamp a témoigné dans l'après-midi, pendant deux heures là aussi. Selon Me Mangeat et Me Margairaz qui lui attribuent ces déclarations, il a souligné que «Pierre Maudet a fait des sacrifices personnels dont peu de gens ont conscience de l'ampleur».

Climat politique affecté

Le conseiller d'Etat est soupçonné d'acceptation d'un avantage. La procédure est dirigée par le premier procureur Stéphane Grodecki, assisté du procureur général de Genève Olivier Jornot et du premier procureur Yves Bertossa.

Cette affaire fait grand bruit, parce que c'est la première fois à Genève qu'un conseiller d'Etat en fonction est poursuivi par la justice. Et le mois dernier, à la demande du Ministère public, le Grand Conseil avait voté la levée de l'immunité du magistrat, étape obligatoire pour qu'il puisse être entendu en tant que prévenu par le Parquet.

Ce voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi empoisonne la vie politique genevoise depuis plusieurs semaines. Le conseiller d'Etat a perdu certaines de ses prérogatives le temps de la procédure judiciaire. Il a notamment cédé sa fonction de président du gouvernement à son collègue Antonio Hodgers et la tutelle de la police lui a été retirée. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2018, 18h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.