Mercredi 20 septembre 2017 | Dernière mise à jour 21:11

Autodétermination Moutier, ville jurassienne: «On ne revotera pas»

Le transfert de Moutier dans le canton du Jura sera-t-il annulé par la justice, saisie de plusieurs recours et d’une dénonciation? Le maire, Marcel Winistoerfer, ne l’envisage pas.

Pour le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, le chemin de la réunification est encore long.

Pour le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, le chemin de la réunification est encore long. Image: Yvain Genevay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Moutier, ville jurassienne? Cette volonté populaire s’est exprimée le 18 juin dernier, avec un écart de 137 voix. Problème: douze recours adressés à la préfecture contestent le verdict des urnes. Depuis dimanche, il est aussi question d’une dénonciation traitée par le Ministère public. Mais le maire, Marcel Winistoerfer, reste serein: «Moutier ne revotera pas, en aucun cas!» affirme l’élu autonomiste.

Le vote du 18 juin peut-il être annulé?

Douze recours et une dénonciation? «Ce n’est rien, que du vent!» assène le maire. Selon ses informations, sur douze recours, sept émanent de la présidente du Conseil du Jura bernois, Marcelle Forster. Qu’en est-il de la dénonciation traitée par le Ministère public? «Ce n’est pas un fait nouveau, mais un recours qui a été qualifié de dénonciation, et transmis d’une instance à une autre», suppose Marcel Winistoerfer. À la différence d’un recours, une dénonciation rapporte un fait constaté et attribué à un tiers. Et le maire de rappeler qu’«aucun autre vote n’a été autant surveillé par des observateurs fédéraux», qui ont toute sa confiance.

Et s’il fallait revoter?

«Ce serait l’émeute! La révolution!» disent d’une même voix Marcel Winistoerfer et son délégué à la promotion économique, Jacques Stalder. Pour que le vote soit répété, il faudrait constater 69 bulletins frauduleux. «Je n’exclus pas qu’un enfant ait par exemple voté avec le bulletin d’un parent, mais s’il y a captation de suffrage, c’est dans les deux camps!» estime le maire. Payer pour des bulletins? Le maire n’y croit pas. «Il n’y aura pas dix bulletins frauduleux, qui par ailleurs s’annuleront puisqu’ils émaneront des deux camps», pronostique Marcel Winistoerfer, pour qui les Jurassiens ne sont pas plus tricheurs que les autres.

Le processus de rattachement dépend-il du traitement des recours?

Marcel Winistoerfer respecte le travail et l’agenda judiciaire mais, dit-il «le travail commence incessamment, dans les deux cantons». Le changement le plus emblématique et le plus pressant concerne les plaques d’immatriculation des véhicules, mais d’autres dossiers sont autrement plus complexes, comme l’hôpital, le musée, la police ou l’école. La question de la légitimité se posera lorsque les modalités du rattachement seront soumises aux deux cantons: «Là, il faudra que l’aspect judiciaire soit clos», indique Marcel Winistoerfer. Ce qu’il espère entre trois et cinq ans.

Qui jugera la probité du vote du 18 juin?

Des instances bernoises, dans un premier temps. Mais le maire ne s’en offusque pas. «Il n’y a pas de magistrat à la solde d’un canton», affirme-t-il. Mais quelle que soit la décision, un recours peut suivre au Tribunal administratif bernois, puis au Tribunal fédéral, voire jusqu’à Strasbourg. «Une instance bernoise ne peut pas se permettre d’être désavouée par une cour fédérale ou européenne. Je vois mal la magistrature se mettre dans le pétrin: ce serait une catastrophe», constate le maire. Le préfet Jean-Philippe Marti est, selon lui, un «très bon juriste», mais il part le 30 novembre…

Quel est l'impact des recours sur le vote de Sorvilier et de Belprahon?

Ces deux communes de la couronne prévôtoise décideront de leur appartenance cantonale le 17 septembre, dans le délai de trois mois impartis après le vote de Moutier. «Il faut peut-être y voir le motif des recours contre le vote de Moutier: jeter le doute avant ces votations», suppose Marcel Winistoerfer. Et attention, «le résultat obtenu dans ces deux communes pourra être contesté à son tour jusqu’au TF», commente Marcel Winistoerfer.

La fin de la question jurassienne, c’est pour quand?

«Sur le plan légal, les frontières seront définies pour un long moment», note le maire de Moutier. Motif: «La procédure pour Moutier a demandé cinq ans. On ne va pas en relancer une tous les cinq ans…». Dans l’esprit des patriotes jurassiens qui chante la Rauracienne, le canton du Jura va «du lac de Bienne aux portes de la France». Mais, pour Marcel Winistoerfer, le chemin de la réunification est encore long: «Prenez Reconvilier: comment retourner une majorité probernoise à 87%? Il faudrait un cyclone!» constate le maire. (Le Matin)

Créé: 12.09.2017, 06h31


Sondage

Etes-vous satisfait par l'élection d'Ignazio Cassis au Conseil fédéral?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.