Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:43

Fédérales 2019 Nombre de listes record en Valais

Avec un total de 236 candidats, jamais le Valais n'avait présenté un tel intérêt pour l'élection à la Chambre du peuple.

La députation valaisanne au Conseil national est actuellement composée de 4 PDC, 2 UDC, 1 PLR et 1 PS.

La députation valaisanne au Conseil national est actuellement composée de 4 PDC, 2 UDC, 1 PLR et 1 PS. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les partis politiques valaisans ont déposé 40 listes (pour un total de 236 candidats) pour l'élection au Conseil national de cet automne. C'est sept de plus qu'en 2015 en lien, notamment, avec l'émergence des Verts libéraux, la présence du Rassemblement citoyen valaisan et d'une multiplication des listes.

Avec un total de 236 candidats, jamais le Valais n'avait enregistré un tel intérêt pour l'élection à la Chambre du peuple. L'ancien record datait de 2015 avec 173 intéressés.

La hausse est nette chez les femmes. Leur présence sur les listes a doublé en quatre ans (de 45 à 90 candidates). L'augmentation est moins importante chez les hommes, soit 14%, bien que réelle (de 128 à 146 candidats). Parmi les 40 listes déposées, 18 sont intitulées «jeunes» . Les partis avaient jusqu'à ce lundi midi pour annoncer le nom de leurs poulains.

La fragilité du PDC

La députation valaisanne au Conseil national est actuellement composée de 4 PDC, 2 UDC, 1 PLR et 1 PS. Elue en 2015, la présidente de Grimisuat Géraldine Marchand-Balet (PDC) a choisi de ne pas se représenter après seulement un seul mandat. Ses collègues de parti Thomas Egger, Benjamin Roduit et Philipp Matthias Bregy ne siègent sous la Coupole fédérale que depuis respectivement 26, 18 et cinq mois.

Tous viennent-ensuite en octobre 2015, ils ont été élus en cours de législature, en remplacement de Roberto Schmid, devenu conseiller d'Etat en 2017, du démissionnaire Yannick Buttet (fin 2017) et de Viola Amherd, élue au Conseil fédéral en décembre dernier.

Une situation qui aiguise les appétits au sein des autres groupes politiques, bien décidés à rompre l'hégémonie démocrate-chrétienne au niveau de la représentation valaisanne à Berne.

Le PLR ratisse

Le dépôt des apparentements pour le National est fixé à lundi prochain, 12h00. Le PLR, Avenir Ecologie et les Verts libéraux, nouveau venu sur la scène politique cantonale, ont déjà indiqué leur volonté de faire cause commune.

Enfin, les noms des candidats à l'élection au Conseil des Etats seront connus lundi 26 août midi. Le sénateur Jean-René Fournier (PDC) ne se représentera pas après un bail de douze ans, lui qui préside actuellement la Chambre des cantons. (ats/nxp)

Créé: 12.08.2019, 17h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.