Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 15:26

Dnata A peine créée, la sous-commission Maudet dissoute

Le voyage controversé du conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet à Abu Dhabi ne fera pas l'objet d'une enquête de la Commission de contrôle de gestion.

Pierre Maudet. Photo d'illustration.

Pierre Maudet. Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission de contrôle de gestion annonce ce lundi la dissolution de la sous-commission qu'elle avait créée pour examiner l'attribution par l'aéroport de Genève d'une concession à la société émiratie Dnata. Elle justifie cette décision «au motif que les éléments de base» du dossier sont déjà traités par le Ministère public et la Cour des comptes.

Néanmoins, la Commission de contrôle de gestion ne va pas se détourner des interrogations qui ont été soulevées par ce séjour de Pierre Maudet aux Emirats. Elle promet d'étudier en plénière, de manière générale, «la question de l'acceptation de cadeaux et d'avantages au sein de l'Etat de Genève», a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Pierre Maudet a été prévenu d'acceptation d'un avantage par le Ministère public genevois en rapport avec le voyage que l'élu a effectué à Abu Dhabi en compagnie de sa famille et de son ancien chef de cabinet, en 2015. La facture de ce séjour avait été réglée par le prince héritier de l'Emirat Mohammed bin Zayed Al Nahyane. (ats/nxp)

Créé: 15.10.2018, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.